Vous êtes ici :

Réflexion sur la notion de temps de pause dans le quartier de la Part-Dieu

Étude

Management de projet - Management d'équipe

Rapport de Master Ethique et Développement Durable - Promotion 2010-2011 - Faculté de philosophie, université Jean Moulin Lyon3.
Date : 01/06/2011

Le grand projet Part-Dieu engagé par le Grand Lyon en 2009 a pour ambition de réinventer le quartier notamment en stimulant son urbanité. Son ambition est d'initier un nouveau cycle où la part du sensible est davantage présente.

Cette étude part d'une réflexion philosophique sur la notion de temps et de temps de pause et s'interroge sur les conditions d'appropriation sensible d'un espace urbain comme la Part Dieu. S'appuyant sur une exploration urbaine, elle propose en annexe de partager une expérience de flânerie volontaire à travers un diaporama photographique.

Sommaire

Introduction
Contexte.

I. L'espace de la Part‐Dieu : un étrange «quartier»
I.I Un «quartier» ?
I.II La Part‐Dieu : un espace inapproprié soumis à une coercition spatio‐temporelle : un espace que l'on ne parcourt pas
I.III Les qualités des temps de pause à la Part‐Dieu et l'absence d'appropriation de l'espace urbain.

II.La redécouverte de l'espace : une expérience sensible comme support possible à une réappropriation.
II.I Petite phénoménologie de la Part‐Dieu
II.II Un espace tactile : de la matière à récit et à discussion ?
II.III Une expérience esthétique : une éthique pour l'urbaniste ?

III. Créer du récit : espace et narrativité
III.I Participer pour sentir : une esthétique relationnelle
III.II Créateurs d'espaces publics
III.III Un nouveau quartier : espace d'expérience et horizon d'attente. Créer des repères spatio‐temporels

Bibliographie
EXPLORATIONS
FICHES SYNTHETIQUES ENTRETIENS ‐