Vous êtes ici :

Les classes moyennes

Étude

Quel avenir, quels impacts attendre de leur transformation ? Tendances prospectives.

Malaise des classes moyennes, perspectives d’érosion, voire de disparition, au profit d’une société en sablier… Ces thèmes sont repris en boucle depuis une vingtaine d’années. L’avenir des classes moyennes est une question cruciale. Il conditionne dans une large mesure celui de nos sociétés, leur cohésion, leur
assise démocratique. En France comme dans l’ensemble des pays développés, trois tendances semblent les fragiliser : la hausse des inégalités de revenus, la polarisation du marché du travail, le phénomène du déclassement social. Qu’en est-il vraiment ?

SOMMAIRE :

Décryptage
La classe moyenne en France au XXe siècle
Qui appartient aux classes moyennes ? Deux approches différentes 
Des classes moyennes de plus en plus hétérogènes : trajectoires, vote, «choix» résidentiels

Tendances
1. Classes moyennes, des effectifs en déclin ? La France à contretemps
2. En France le niveau de vie des classes moyennes résiste à la baisse 
3. Depuis les années 90, la France ne va plus dans le sens de l'égalité en matière de revenus
4. Entre l'ouvrier non qualifié et l'agent de maîtrise, l'écart salarial se réduit
5. La polarisation du marché du travail réduit la part des emplois intermédiaires 
6. Le numérique chamboule l'emploi
7. La polarisation de l'emploi menace aussi l'avenir des classes moyennes dans les pays émergents
8. Les classes moyennes vivent un déclassement subjectif et réel 
9. Des petites classes moyennes peu soutenues par l'état providence

Questions
les multiples répercussions possibles des tendances constatées
1. Quel lien entre les perspectives d'avenir des classes moyennes et le vote ?
2. Les effets de la mondialisation sur l'emploi vont-ils diviser les classes moyennes ? Les amener à disparaître ? 
3. Comment financer la protection sociale si les classes moyennes sont ou se sentent menacées ?
4. La paupérisation des classes moyennes est-elle un vecteur d'endettement et d'instabilité ? 
5. L'érosion des classes moyennes est-elle un risque pour la démocratie ?

Interviews
Grégory Verdugo, Maître de conférences en économie au Centre d'Économie de la Sorbonne (Université de Paris1)
Paul Pasquali, sociologue, chercheur au CNRS