Vous êtes ici :

Psychologie environnementale, Design et Bien être

Texte d'auteur

Dans le cadre de la Conférence d'Agglomération de l'habitat, le Grand Lyon a initié un travail partenarial dans le but traiter la situation de familles en grande difficulté dans leur environnement. On a pu constater, à cette occasion, qu'une part significative des familles approchées compte un de ses membres comme souffrant de troubles psychologiques ou psychiatriques importants. La nature de ces troubles dépasse les compétences des organismes qui interviennent habituellement en matière d'accompagnement social lié au logement.

Pour y remédier, une démarche a été engagée avec les hôpitaux psychiatriques de l'agglomération lyonnaise et avec tous les organismes concernés par la santé mentale. L’objectif étant de concilier le maintien ou l’accès au logement, pour les personnes souffrant de troubles et d’assurer la tranquillité pour tous. Le Grand Lyon copilote ce projet avec l’État, en lien avec un nombre important de partenaires : hôpitaux, bailleurs sociaux, bailleurs privés, CAF de Lyon, associations….Les « 4 familles » de partenaires sont parties prenantes à ce projet (les bailleurs, les hôpitaux, les associations et les familles, les intervenants sociaux et médico-sociaux).
Date : 01/02/2009

"La psychologie environnementale est une discipline récente qui s'intéresse à la compréhension des interactions qui existent entre l'individu et son environnement naturel, bâti, et social. Elle a commencé à faire son apparition dans les années 50/60 sous l’impulsion d'architectes, urbanistes et aménageurs notamment, qui questionnaient les psychologues sur l’impact cognitif et comportemental que peut avoir le cadre de vie sur les individus. Des interrogations émergent notamment à propos du rôle de l'environnement dans les soins apportés aux malades mentaux et aux personnes âgées. Les psychologues ont alors commencé à étudier les arrangements de couleurs et de chaises ainsi que les dispositions des chambres dans les hôpitaux psychiatriques....

Trop souvent, dans les établissements de soins, les caractéristiques environnementales sont négligées alors qu'elles sont un support important pour le bien-être psychique. Il s'avère en effet essentiel lors de la conception ou la réhabilitation d'un espace de vie de bien prendre en considération son impact sur la cognition, les comportements et le bien être individuel..."