Vous êtes ici :

Lyon 2020 : Synthèse du groupe de travail sur la scène artistique de la métropole lyonnaise

Étude

Ce texte est issu de la démarche Lyon 2020. Il constitue un point de départ à la concertation et à la définition d’un des emblèmes, celui formé par les spectacles vivants qui a vocation, avec d’autres, «à accroître la visibilité internationale de Lyon» et à «rassembler autour de représentations positives et unifiées de la métropole».

L'investigation du groupe de travail s'est étendue à la scène artistique contemporaine, comprenant les différentes expressions du spectacle vivant et des arts plastiques et visuels.
La base de réflexion reposait sur le paradoxe suivant : toutes (ou presque toutes) les conditions semblent réunies pour que la scène artistique locale soit forte et active. Pourtant, cette dernière reste fragile et ne s'affirme pas suffisamment au plan national et international.
Quelles conditions seraient-elles nécessaires à son épanouissement ? Quelles évolutions sont à prendre en compte dans l'environnement des arts aujourd'hui ? Quelle place pour l'action des collectivités ?
Les participants ont-ils manifesté qu'ils n'espéraient pas que le Grand
Lyon soit un "guichet" de plus, mais que leurs attentes portaient bien sur des questions de coordination, de mutualisation de moyens, d'aménagement, de fonctionnement en réseaux..
Au fur et à mesure des échanges avec les artistes et acteurs culturels de l'agglomération s'est dégagé le thème de la "résidence", marqueur à la fois de la qualité de vie du Grand Lyon, de sa volonté d’accueillir la scène artistique contemporaine et de lui offrir les meilleures conditions de développement.
Ainsi, il apparaît que se définir comme un pôle de compétitivité "artistique " ou "culturel" consiste à mettre en œuvre les conditions et l'environnement d'un laboratoire d'une nouvelle économie artistique et, vraisemblablement, d'une nouvelle écologie de la création.
Dans cette optique, le Grand Lyon pourrait tenir un rôle novateur en adaptant les compétences qu'il a su développer en termes de coordination etd'animation dans de nombreux domaines, sans se substituer aux acteurs territoriaux déjà en présence, afin d'assurer le rayonnement et la notoriété de notre scène artistique.

Sommaire

Éditorial
Composition du groupe de travail
Analyse des débats
Quand un débat en entraîne d’autres : de l’emblème à l’action, de la danse à la scène artistique
Du local au national, l’intrusion du débat des intermittents
De la politique culturelle publique au soutien public à l’économie artistique, retour vers le local
Du national au local, la place des agglomérations dans l’économie artistique
En conclusion : choix politique et mesures concrètes permettront de créer un environnement global favorisant la présence d’artistes sur le territoire
Rappel de la démarche et analyse du travail de groupe
La démarche
L’analyse du travail du groupe : mobilisation et réalisme
La méthode à adopter s’il fallait continuer les groupes de réflexion
Les propositions et orientations du groupe de réflexion
Réflexions issues du groupe de travail
Constats
Le foisonnement artistique sur le territoire
Les conditions de travail sur le territoire
Argent public et légitimité de la subvention
Enjeux
Formation (initiale et continue)
Espace d’échanges
Création
Diffusion et communication
Rôle potentiel du Grand Lyon
Tableau de synthèse des actions proposées
Mise en perspective des propositions par abcd
Annexes : les comptes-rendus des séances