Vous êtes ici :

Le temps du travail dicte-t-il l’emploi du temps des citadins ?

Texte

Tag(s) :

Date : 01/01/2002

Jean-Yves Boulin, sociologue, chercheur au CNRS-IRIS à l’université Paris-Dauphine s’interroge sur les conséquences de la diminution de la durée du travail et de la diversification de ses rythmes sur l’articulation entre les différents temps sociaux.

Le travail comme élément structurant de la vie sociale des individus est un phénomène existant depuis le Moyen-Age. L’assignation de moments dévolus aux loisirs et aux temps sociaux en général est le fait de la construction de la société industrielle.

Aujourd’hui les mutations importantes qui ont touché le monde du travail (changement du contenu, intensification et densification du temps de travail, développement de la flexibilité du temps de travail) nous ramènent au XIXè siècle en raison des difficultés à établir des frontières claires entre le travail et le non-travail et de la tendance à évaluer le travail selon la tâche effectuée et non par le temps passé. Le grand changement est dû au mode d’activité des femmes qui se sont portées de façon massive sur le marché du travail et qui contribuent ainsi à l’émergence du hors-travail dans l’analyse du travail.