Vous êtes ici :

Résilience : Enseignements tirés de dix démarches territoriales françaises et européennes

Couverture de l'étude

Étude

Dans le courant des années 2000, le développement durable a servi de mot d’ordre aux acteurs publics pour piloter leurs politiques de transformation écologique et sociale. Trop plastique, trop récupéré et discrédité, le développement durable a rapidement périclité à la fin des années 2000. Deux concepts sont alors entrés en concurrence pour prendre la succession du développement durable : la transition et la résilience.

Notion à succès dans les années 2000, la transition est définie par les spécialistes du sujet comme une phase de transformation durant laquelle un système sociotechnique passe d’un état à un autre. Le concept de résilience a, quant à lui, aussi connu un succès retentissant à la fin des années 2000. La résilience est généralement entendue comme la capacité d’un système à absorber une perturbation et à se réorganiser de façon à maintenir ses fonctions, sa structure et ses capacités de rétroaction. La plupart des actions pour renforcer la résilience vont dans le sens d’un accroissement de l’autonomie des territoires, une diversification du tissu économique et social et une relocalisation de tout ce qui peut l’être afin de réduire la dépendance aux ressources fossiles.

L’objet de cette étude consiste à vérifier si ces deux différentes approches théoriques se confirment et concrétisent ou non dans la pratique, en observant la manière dont différents acteurs publics ont pu se saisir du concept de résilience. Comment la mobilisation de ces concepts influe-t-elle les politiques publiques ? De quelle manière impacte-t-elle l’organisation de l’administration et sa posture vis-à-vis des autres acteurs ? Quels effets a-t-elle sur les politiques connexes, comme les politiques climatiques, le soutien à l’innovation sociale ou encore les pratiques de veille et de prospective ?

Pour répondre à ces questions, cette étude s’appuie sur une analyse bibliographique et des entretiens approfondis, menés auprès des responsables techniques ou politiques de 10 collectivités, en France et en Europe. Cette étude vise ainsi à apporter à la Métropole de Lyon des éléments d’analyse en matière de gouvernance politique et d’organisation technique des démarches de résilience territoriale.
Date : 30/08/2021

Sommaire : 

 

Présentation de l’étude

Panorama des notions clés : de la transition à l’urgence écologique, quelle place pour la résilience dans les politiques publiques ?

Études de cas
● La stratégie de résilience de la Ville de Paris
● La stratégie de résilience de la Ville de Milan
● La stratégie de résilience du Département de la Gironde
● La feuille de route Néo Terra de la Région Nouvelle Aquitaine
● La démarche de transition de la Ville de Loos-en-Gohelle
● Le Plan Climat Air Énergie Territoriale de l’EPT Plaine Commune
● Le projet VILCO mené à Bruxelles
● Zoom sur la déclaration d’urgence climatique du Canton de Genève
● Le projet alimentaire interterritorial de la Métropole de Grenoble avec ses territoires voisins
● Les coopérations de Brest Métropole avec le Pôle métropolitain et le Pays Centre-Ouest-Bretagne autour de la transition énergétique

Analyse transversale
● Points de repère