Vous êtes ici :

La parole et l’écrit

Texte d'auteur

Date : 01/01/2002

L'écrit et le parlé pour Claire Harpet n'ont pas la même signification en terme de rapport au monde, et forment deux langages au sein d'une même langue. L'écrit est le référent du monde institutionnel alors que l'oral tient cette fonction pour les associations. C'est notamment dans la parole que s'expriment la vie associative et le militantisme.
 Il apparaît pourtant que le passage à l’écrit, souvent redouté par les associations, est indispensable pour leur assurer une reconnaissance publique. L'écrit est utilisé de manière croissante et dans de multiples circonstances. Il permet de trouver une visibilité sur la place publique, de valider des dires dans le cadre de contrats, de communiquer avec les institutions ect.

Cet passage obligé vers l’écrit peut produire un clivage entre associations et pouvoirs publics, et déboucher sur un repli réciproque. Mais on a pu constater heureusement, des rapprochements et des efforts effectué des deux côtés.