Vous êtes ici :

Le pouvoir de représentation du Conseil des étrangers en Allemagne

Interview de Claudia GUTER

<< Le Conseil est élu par les ressortissants étrangers >>.

Claudia Guter  responsable de la commission jeunesse et Formation au Conseil des étrangers de Munich, présente cet organisme.
Les étrangers n’ayant pas le droit de vote en Allemagne, le Conseil des étrangers permet de  représenter les intérêts politiques de 280.000 personnes n'ayant pas le passeport allemand  à Munich. Les résolutions du Conseil sont présentées au Conseil Municipal qui par ailleurs, a obligation de le consulter. La politique locale vis à vis des étrangers est donc influencée  par ce Conseil. Celui-ci  peut aussi prendre part aux événements politiques et culturels locaux. Il  a un  droit de regard dans l’ensemble des groupes et organismes munichois qui interviennent dans le domaine de l’émigration.
Propos recueillis pour le Cahier Millénaire3, n°28 (2002), p 78.

Réalisée par :

Tag(s) :

Date : 15/02/2002

Pourquoi votre organisme a-t-il été créé ?
Les étrangers n’ont pas le droit de vote en Allemagne. Par conséquent, ils n’ont pas la possibilité de prendre part au processus de prise de décision politique, excepté pour les citoyens de l’Union Européenne qui peuvent voter aux élections locales. Le Conseil des étrangers (Ausländerbeirat en Allemend) représente les immigrants étrangers de Munich et veille à la protection de leurs intérêts. Ce conseil fait partie d’une société civile humaine, ouverte d’esprit à l’égard des minorités. Les membres du Conseil des étrangers représentent diverses opinions et pays. Le travail fructueux qu’ils mènent ensemble dans cet “Ausländerbeirat” érige ce Conseil en exemple de tolérance et de compréhension internationale.

Comment fonctionne-t-il et quels sont ses résultats ?
Le Conseil des étrangers est composé de 40 membres avec voie délibérative. Ils n’ont pas la nationalité allemande et ne sont pas naturalisés citoyens de Munich. Ils représentent les intérêts politiques de 280 000 personnes à Munich, sans passe-port allemand, par adhésion volontaire. Le Conseil des étrangers est élu par les ressortissants étrangers de Munich, pour une période de six ans. Le Conseil des étrangers décide des demandes, recommandations et actions menées par ses membres lors des rencontres publiques. Les résolutions sont préparées au préalable par quatre comités spécialisés qui traitent des sujets suivants : enfance, jeunesse et formation ; affaires sociales, emploi, logement et religions ; affaires culturelles et pour finir, affaires politiques.
Les résolutions sont adressées au Conseil Municipal . La municipalité est dans l’obligation de contacter le Conseil des étrangers chaque fois qu’à Munich les étrangers sont concernés. Ainsi, la politique locale à l’égard des étrangers est influencée par les étrangers eux-mêmes. De même, le Conseil des étrangers est impliqué dans la vie publique, en prenant part aux événements politiques et culturels.

Comment résumer l ’action et les objectifs du Conseil ?
Le Conseil des étrangers s’est engagé publiquement en faveur de l’égalité de traitement politique, juridique, social et culturel des Allemands et des non-Allemands. Le Conseil s’oppose à la discrimination des minorités et aux extrêmes droites. Le Conseil appuie les projets d’intégration, l e s manifestations sportives et culturelles et, par conséquent le dialogue entre les différents groupes ethniques de Munich. Le Conseil reste en contact avec l’ensemble des groupes et des organismes munichois qui opèrent dans le domaine de l’émigration.