Vous êtes ici :

Action sociale & solidarité

Étude

Veille stratégique - synthèse pour les élus

Face aux mutations économiques, à la croissance urbaine, aux tensions sociales, au changement climatique, notre responsabilité collective est d’orienter nos nouveaux moyens d’action vers un futur souhaitable.
Afin de prendre du recul, réfléchir sur les changements à l’œuvre et des espaces de choix qui s’ouvrent, les élus de la Métropole de Lyon ont demandé à la Direction de la Prospective et du Dialogue Public (DPDP) de formaliser des synthèses thématiques et des questionnements issus des travaux qu’elle a pu conduire entre 2015 et 2018.
Il en résulte une collection de sept livrets synthétiques qui interrogent et parfois même bousculent les modèles en place. La posture des rédacteurs, membres du réseau de veille prospective de la Métropole de Lyon, n’est pas prescriptive : c’est même tout le contraire ; pour chaque enseignement, ils ont tenté d’identifier un champ de choix possibles afin de créer les conditions d’une réflexion sur le fond.
Tous les livrets sont rassemblés dans le dossier « Synthèses prospectives 2015-2018 : quels espaces de choix ? »
Date : 05/04/2019

Action sociale & solidarité : Pourquoi ce sujet se pose ici et maintenant ?

La Métropole a désormais hérité des compétences sociales du Département, mais aussi de la complexité de leur mise en oeuvre. L’accompagnement de plus en plus individualisé des usagers pour leur permettre d’accéder à des droits et des prestations qui se sont multipliés depuis vingt ans atteint une limite. De nouvelles questions se posent : doit-on sortir le travail social d'une simple politique de guichet, pour engager un virage plus préventif ?
Comment mieux projeter le travail social sur le territoire ? Comment faire profiter le travail social des transformations de la société (nouvelles formes de bénévolat, numérisation…) sans perdre le sens de l’action sociale ?


SOMMAIRE :

# Le travail social est pris en tenaille entre le « préventif » et « le curatif »
# Le développement social implique de s’ouvrir à de nouveaux partenaires
# Les services informels, une ressource omniprésente… mais sous-exploitée ?
# Les usagers et professionnels plébiscitent la relation humaine !
# Améliorer la relation d’aide, oui, mais vers quoi ?