Vous êtes ici :

Les mesures contre les discriminations dans le monde du travail en Europe

Texte d'auteur

Ce texte sert notamment de référence dans la fiche n°6 du document Millénaire3 :Discriminations "raciales" et politiques antidiscriminatoires, édité à l'occasion de la journée prospective du 3 juin 2003 au Grand Lyon.
Date : 01/01/2002

Début du texte
" Depuis les années soixante-dix, la plupart des pays européens connaissent des taux de chômage systématiquement bien plus élevés chez les immigrés et les minorités d'origine extra-européenne. C'est le cas, de façon particulièrement notable, pour la " deuxième génération ", née en Europe ou qui y a reçu la grande partie de son éducation. Les raisons de l'exclusion des immigrés et des minorités du marché du travail, ainsi que leur surreprésentation dans les emplois précaires et " atypiques " sont nombreuses. Souvent, ils ne vivent pas dans les bons quartiers et sont éloignés des pôles de création d'emploi ; de surcroît, à leur sortie du système scolaire, les jeunes sont souvent moins qualifiés que leurs pairs.
Cependant, ils souffrent aussi d'autres exclusions, quel que soit leur niveau
de qualification. Dans plusieurs pays, ils sont victimes des formes d'exclusion légale qui existent sur certains secteurs du marché du travail, à cause de lois restrictives portant sur la citoyenneté ; et partout ils sont menacés par une exclusion plus " informelle ", qui est la conséquence d'une discrimination " raciale " ou ethnique. ....."