Vous êtes ici :

Vers Johannesburg : des priorités et des interpellations. L’homme et la terre n’attendront pas.

Texte

Date : 01/01/2002

Dix ans après Rio, le Sommet Mondial sur le Développement durable sera l’occasion de nombreuses interpellations.
Celles qui émanent des « Dialogues pour la Terre » s’adressent à tous les acteurs, depuis les institutions internationales jusqu’au citoyen en passant par les ONG et les Etats.
Parmi ceux-ci les gouvernements des Etats développés portent une responsabilité particulière.