Vous êtes ici :

Pour une approche citoyenne de la densité urbaine

Étude

Suite aux saisines du Conseil de développement par le SEPAL sur le SCoT, la question de la densité urbaine est apparue comme un chantier à engager pour que l’expertise d’usage des citoyens soit prise en compte.

A partir d’une enquête sur les perceptions citoyennes de la densité urbaine, de visites de terrain (Lyon, Villeurbanne et territoires périurbains) permettant de mieux l’appréhender ainsi que les formes qu’elle peut revêtir, et avec l’appui de l’Agence d’urbanisme, un groupe de travail d’une cinquantaine de membres, piloté par Jean Frébault et Pierre-Yves Tesse et accompagné par Marine Bontemps et Lisa Briel, s’est réuni pour identifier les conditions d’acceptabilité et d’appropriation citoyenne de la densité urbaine.

Tag(s) :

Date : 01/02/2011

PRECONISATIONS :

Le Conseil de développement préconise à cette fin le développement des démarches de concertation en amont et tout au long des projets pour prendre en compte l’expertise d’usage des citoyens, à l’instar d’expériences déjà conduites sur certains projets à l’échelle du Grand Lyon.

Dès lors qu’elle s’inscrit dans un cadre organisé, où une partie des éléments du projet restent ouverts au débat, cette méthode s’avère généralement plus efficace que la contestation en phase finale aux résultats aléatoires, où l’opposition à la densité est souvent l’argument mis en avant. Le Conseil de développement est convaincu que les conditions peuvent être réunies pour qu’un tel dialogue s’instaure dans des situations plus nombreuses et contribue à un réel enrichissement des projets, au bénéfice de tous.