Vous êtes ici :

Lyon et la soie : la naissance d’une conscience de classe

Étude

Tag(s) :

Date : 01/10/2007
La vie quotidienne des ouvriers de la soie s’organise essentiellement au sein d’ateliers qui sont à la fois un lieu de vie familiale et un lieu de production. Les conditions de travail des ouvriers sont dures –de 12 à 16h de travail journalier. En période de forte production, les femmes et les enfants sont mis à contribution. Par ailleurs, les ouvriers sont dépendants des commandes qui leur sont passées et ils sont les premiers à subir les à coups du marché de la soie. Au XIXe siècle, ils doivent aussi s’adapter à de nouveaux métiers à tisser qui améliorent la productivité et soulagent un peu la dureté de leur travail, sans toutefois être associés à cette amélioration de la productivité et à la croissance des marchés de la soie. Cette situation de plus en plus tendue conduit aux révoltes emblématiques de 1831 et 1834, puis 1848, qui révèlent à la fois une conscience de classe et la tension entre un modèle d’inspiration libérale qui se heurte à la doctrine colbertiste. Ces révoltes, qui témoignent de l’émergence de fortes revendications professionnelles, sont aussi le creuset du développement de libertés individuelles.  Mais dans  le quartier de la Croix-Rousse, se développent aussi tout au long du XIXe siècle différentes expériences qui toutes visent à améliorer les conditions de travail et les conditions de vie des ouvriers de la soie. Parmi ces expériences, on peut mentionner la mise en place d’un Conseil prud’homal pour régler les conflits internes à la profession, les expériences mutuellistes et les coopératives d’approvisionnement, enfin l’édition de journaux destinés aux ouvriers.

Sommaire

A – La vie quotidienne
 De nouveaux métiers à tisser qui modifient les conditions de travail
 La formation d’une nouvelle catégorie de travailleurs : les canuts
 L’atelier : un lieu de travail et de vie
 L’atelier permet une production polyvalente
 La figure particulière du maître tisseur
 Folklore

B – Les révoltes
 Un environnement économique qui change
 Parvenir à un accord global et non plus au cas par cas
 Une révolte qui contribue à faire émerger une conscience collective
 La contestation d’un modèle économique
 Un modèle qui se transforme lentement

C – De nombreuses expériences sociales
 Les Conseils de prud’hommes
 Le mutuellisme : Faire face à une production cyclique
 Le mutuellisme : Un mouvement qui connaît une belle postérité
 Les coopératives d’approvisionnement : Améliorer la vie quotidienne
 Les coopératives d’approvisionnement : Court-circuiter les commerçants traditionnels
 Les coopératives d’approvisionnement : Un mouvement précurseur
 La presse ouvrière