Vous êtes ici :

Les sondages : outils de construction ou d’expression de "l’opinion publique" ?

Étude

Date : 01/06/2007

La France semble vivre au rythme des sondages. En moyenne, deux sondages par jour sont publiés et relayés dans les médias. En période pré-éléctorale (hiver 2006/2007), on compte huit enquêtes d’opinion par semaine. De fait, les six principaux instituts, la Sofres, Ipsos, CSA, l'Ifop, BVA et Louis Harris, recueillent l’avis des Français et alimentent quotidiennement l’actualité.
Ainsi et comme le concevait leur créateur G. Gallup dans les années 30, les sondages permettent à leurs commanditaires de mieux connaître les aspirations et les comportements de leurs clients, usagers ou électeurs.

Cependant, ils sont régulièrement mis en cause dans leur fiabilité et dans leur utilisation. De moins en moins utilisés pour éclairer sur des tendances et de plus en plus considérés comme l’expression de l’opinion publique, les sondages impactent l’exercice démocratique. On peut en effet s’interroger sur la pré supposée opinion publique qu’ils sont censés  exprimer, mais aussi  se demander si leur utilisation grandissante et systématique ne s’effectue pas au détriment du débat public ?


SOMMAIRE :

I. Sondages : définitions et fiabilité   p.3      
II. Les sondages révèlent-ils « l’opinion publique » ?      p.6
III. Le marketing guide l’utilisation des sondages par les hommes politiques les médias 9 
IV. Sondage : un substitut au débat public ?