Vous êtes ici :

Le développement durable : un impératif difficile à mettre en oeuvre

Étude

Les notes Millénaire3 - n°3 - mai 2002

Ce document est la synthèse d’une étude réalisée pour la Mission prospective et stratégie d’agglomération sur le thème du développement durable par Gabrielle Fack, dans le cadre d’un stage de trois mois en juillet, août et septembre 2001.
Date : 01/01/2002

" Faire du développement durable " est un mot d'ordre qui apparaît de plus en plus souvent dans le débat public et qui est la raison d'être des Agendas 21.
Mais que signifie cette injonction ?
Comment faire pour que le développement durable ne soit pas qu'un mot valise pour invoquer des valeurs généreuses sans réelle application concrète ?

Des entretiens avec des acteurs lyonnais de l'administration, de l'urbanisme, de l'économie et du milieu associatif ont permis de cerner un peu mieux comment le développement durable est perçu et mis en œuvre dans l'agglomération lyonnaise.
Un clivage net apparaît entre ceux qui sont intéressés par le développement durable et se sont forgé leur propre interprétation de la notion et une majorité qui ne se sent pas vraiment concernée par ce terme trop conceptuel.
Car c'est en effet la mise en pratique du développement durable qui pose problème et soulève des enjeux différents pour chaque groupe.

Au sommaire
• A la recherche d'une définition simple du développement durable
• Le passe-jardins : une association qui fait du développement durable comme Monsieur Jourdain fait de la prose.
• Une difficile mise en pratique
• L'Association pour les pratiques du développement durable : aider les entreprises et les collectivités locales
• Liste des personnes interrogées pour l'étude
• Quelques événements liés au développement durable