Vous êtes ici :

La crise de la modernité et l’émergence de nouveaux paradigmes

Étude

Date : 30/01/2010

Le paradigme de la modernité construit notamment sur la prééminence de la raison et l’affranchissement des traditions est aujourd’hui en déconstruction.

Inopérant pour décrire l’époque contemporaine ou en affronter les défis, il s’efface au profits d’autres visions du monde, de l’homme et de la relation entre celui-ci et son milieu. Qu’il s’agisse de repenser la relation entre l’homme et la nature ; de comprendre la place de l’homme dans son rapport aux technosciences ; de repenser la relation, bouleversée par l’informatique, au temps, à l’espace et à l’altérite — que celle-ci prenne la forme d’un individu, d’une société ou d’une civilisation ; tous ces modèles de lecture rompent radicalement avec ceux qui, jusqu’il y a 40 ans, permettaient de donner du sens.

Sommaire

Les notions clés
La crise de la raison et de la modernité
Le contrat naturel vs le contrat social
Le trans-humanisme (et la promesse technologique) vs l’humanisme
Le « paradigme informationnel » et la société de la connaissance
L’humanité en devenir
La fin de l’histoire ou le choc des civilisations
Epilogue