Vous êtes ici :

L’évolution des représentations du « handicap » : lire le handicap à travers l’altérité

© ©Céline Ollivier : FRV1OO

Étude

La question du handicap est multiple. Multiple par son vocabulaire, par ses définitions et par ses représentations. Explorant cette diversité, cette note s’attache à suivre l’évolution des représentations.Après un rapide compte-rendu des représentations passées (mais dont certaines sont encore présentes), cette note tente de voir si aujourd’hui, derrière une représentation très inclusive, n’est pas réintroduite une forme d’exclusion moins visible. Autrement dit, l’effort d’indifférenciation porté par un « tous semblables » pourrait renvoyer, en réalité, à un impensé qui reste celui de la différence.
Après un rapide compte-rendu des représentations passées (mais dont certaines sont encore présentes), cette note tente de voir si aujourd’hui, derrière une représentation très inclusive, n’est pas réintroduite une forme d’exclusion moins visible. Autrement dit, l’effort d’indifférenciation porté par un « tous semblables » pourrait renvoyer, en réalité, à un impensé qui reste celui de la différence.
Date : 30/10/2010

La question du handicap est multiple. Multiple par son vocabulaire — qui utilise d’abord le champ sémantique de l’infirmité pour l’abandonner, tardivement, et emprunter celui du handicap —, multiple par ses définitions — normatives et opérationnelles ou sociales et d’usage —, multiple enfin par ses représentations — allant de l’exclusion { l’inclusion. Explorant cette diversité, cette note s’attache { suivre l’évolution des représentations et les sérier sous les trois modes possibles de la relation { l’autre, trois visions de l’altérité : l’Autre, le Même et l’Autre, le Même. Ces différentes postures caractérisent le rapport du « valide » au « handicapé ». Après un rapide compte-rendu des représentations passées (mais dont certaines sont encore présentes), cette note tente de voir si aujourd’hui, derrière une représentation très inclusive, n’est pas réintroduite une forme d’exclusion moins visible. Autrement dit, l’effort d’indifférenciation porté par un « tous semblables » pourrait renvoyer, en réalité, à un impensé qui reste celui de la différence.


SOMMAIRE :

Questions de méthode et de propos : les représentations du handicap et ses définitions  P 2
Introduction : lire le handicap dans l’altérité  P4
De l’Autre au Même P5
La figure du monstre  P5
L’infirmité comme miroir social du handicap  P12
Le handicap comme lot commun  P14
Conclusion P27
Bibliographie  P29