Vous êtes ici :

L’animation culturelle dans la métropole

Étude

Date : 15/12/2003
Chronologies réalisées par Tremplin pour Millénaire3.L’histoire de la culture lyonnaise s’est d’abord construite sur des grandes institutions, de véritables monuments culturels qui ont souvent su prendre les bons virages pour se faire une place sur la scène nationale ou internationale. Plus récemment, c’est de la périphérie que vient le renouveau et le monde culturel interroge le monde social.3 chronologies :> Les grandes institutions culturelles prennent un nouveau virage> La périphérie rattrape son retard et propose une nouvelle ouverture> Un véritable rapprochement entre culture et sociétéLes grandes institutions culturelles prennent un nouveau virage1789 : Construction du théâtre des Célestins que la ville de Lyon rachètera en 1838. Sa renommée est telle que les critiques parisiens le proposent en modèle à tous les théâtres de province et de la capitale. Cette notoriété subit une éclipse à la fin du XIXe siècle mais après un changement de directeur, les Célestins redeviennent la première scène de comédie après Paris.1803 : Le Musée des Beaux-Arts de Lyon est installé dans un ancien couvent de Bénédictines réquisitionné à la révolution. En 1998, sa complète rénovation est achevée après 10 ans de travaux. Il est aujourd’hui le deuxième musée de France après le Louvre pour l’étendue et la richesse des ses collections. En 1998, il a notamment reçu en donation de Jacqueline Delubac 35 tableaux impressionnistes majeurs. Pour l'année du bicentenaire de l'ouverture du musée, il sera proposé en 2003-2004 un "parcours du bicentenaire", des expositions thématiques, un cabinet de curiosités, des ouvertures spéciales …1879 : Le Muséum d’histoire naturelle de Lyon est construit par Emile Guimet. Depuis 2000, de nouvelles orientations ont été prises pour rendre les espaces d’expositions encore plus attractifs, vivants et interactifs. Le Musée s’ouvre aussi aux sujets de société avec de nombreuses expositions temporaires.1933 : Sur la colline de Fourvière, des fouilles ont permis de restituer un théâtre et un odéon gallo-romain ainsi que des vestiges imbriqués comprenant des boutiques artisanales, les soubassements d'un grand monument et une citerne, au-dessus du théâtre. En 1975 un musée - "le musée de la civilisation gallo-romaine"- est construit sur le site de telle sorte que le bâtiment soit intégré au parc archéologique des théâtres antiques. Depuis 1994, le Festival des Nuits de Fourvière présente des programmes très diversifiés dans le théâtre gallo-romain.1953 : Roger Planchon ouvre le TNP à Villeurbanne. En 1972, Planchon et Chéreau transforment leur centre dramatique en un foyer de création et de diffusion théâtrales d’envergure nationale et internationale.1968 : Le théâtre du 8ème, construit par Louis Pradel, ouvre sous la direction de Marcel Maréchal. Ce théâtre sera transféré à la Croix Rousse lorsque la maison de la Danse s’installera dans ses locaux. Dirigé par Philippe Faure, il est devenu scène nationale.1968 : La Compagnie du Théâtre des Jeunes Années (TJA) a été fondée par Maurice Yendt. Elle privilégie la relation avec les nouveaux publics dès l’enfance. Depuis 1977, le TJA organise la Biennale Théâtre Jeunes Publics, festival de théâtre contemporain qui propose des créations et une programmation internationale. Parallèlement au festival, des "rencontres professionnelles" donnent à la Biennale une dimension de forum pour les échanges artistiques internationaux. En 1980, le TJA acquiert le statut de centre dramatique national.1975 : L’auditorium Maurice Ravel est construit dans le quartier de la Part Dieu. Avec ses 2090 places et une programmation de plus de 100 concerts de niveau international, il compte parmi les grandes salles de concerts d'Europe. Il est également une des rares salles à disposer d'un orgue monumental d'intérêt historique.1980 : La première Maison de la Danse en France est inaugurée dans une ancienne salle des fêtes, sur le plateau de la Croix-Rousse. Sa programmation, sous la direction de Guy Darmet, est exclusivement consacrée à l'art chorégraphique. En 1992 la Maison de la Danse investit le théâtre du 8ème. Depuis 1997, elle accueille des compagnies de danse en résidence de création. 1983 : L’Institut Lumière est créé pour mettre en valeur le patrimoine cinématographique lyonnais. Pour ses 20 ans, en 2003, le nouveau musée Lumière est inauguré. Ce musée du cinéma permet de retracer le parcours réalisé depuis le tandem historique qui a inventé le Cinématographe.1988 : Lyon transforme une usine des eaux en salle de concert, le Transbordeur, avec 450 places d’expérimentation et une grande salle de 1500 places.1994 : L’architecte Jean Nouvel a reconstruit l’opéra de Lyon édifié en 1756 par Soufflot. Il a triplé le volume du bâtiment existant en ajoutant des étages en sous-sol et construisant sur le toit. Ce nouveau bâtiment traduit la constante volonté depuis 1969 de faire vivre ce théâtre lyrique en le dotant tout d’abord de son propre ballet, puis d’une maîtrise et d’un opéra studio et en 1983 de son propre orchestre. Fruit de ces efforts, en 1996 l’opéra municipal est devenu opéra national.1995 : le Musée d'Art Contemporain est inauguré à la Cité Internationale et accueille la 3ème Biennale de Lyon. Unique en France, la collection du Musée repose sur la production d'œuvres directement créées par les artistes dans le lieu. L’espace intérieur est totalement modulable : un système de murs entièrement démontables permet de construire chaque exposition selon une configuration différente.1998 : Début des travaux des Subsistances ; un nouveau lieu qui doit favoriser l’émergence de la jeune création artistique. Les Subsistances seront-elles la friche culturelle tant attendue ? En 2003 les Subsistances sont constituées en association, qui doit permettre l’accueil de l’École des Beaux Arts et d’autres institutions culturelles (Grame, Agence Musique et Danse…) tout en conservant un pôle de recherche et d’émergence artistiques. Alors, la « vraie » friche culturelle de l’agglomération n’est-elle pas plutôt l’ancien site de RVI dans le 3ème arrondissement ?2004-2006 : De nouveaux musées vont voir le jour à Lyon, et avec eux une nouvelle approche de la muséographie, tournée vers le visiteur : Nouveau Musée Gadagne (2005), Musée des Cultures du Monde (2004), Musée des Confluences (2006)… La périphérie rattrape son retard et propose une nouvelle ouverture1983 : Création de la compagnie Traction Avant à Vénissieux qui évolue de la danse hip-hop vers la danse contemporaine en prenant du poids sur la scène locale.1986 : Le Centre d’Arts plastiques de Saint Fons travaille en lien avec les centres sociaux et les associations de la commune pour mettre l’art à la portée de tous.1987 : La Fête du livre est lancée à Bron alors qu’aucun salon du livre n’a su s’imposer à Lyon. Elle organise tous les ans de nombreuses manifestations : conférences-débats, rencontres avec les auteurs, soirées-contes, expositions, spectacles.1988 : Ouverture d’un nouveau concept de médiathèque à Villeurbanne : la Maison du livre, de l’image et du son.1988 : "A Vaulx Jazz" mobilise de nombreux acteurs privés, publics et associatifs pour créer le premier festival de jazz de l’agglomération avec près de 6500 spectateurs chaque année.1995 : "Les Nuits Métisses" de Vénissieux est un festival de musiques du monde et aussi un moment fort de rencontres d’idées avec des invités engagés dans l’action ou la réflexion sur les droits de l’homme et la solidarité. 1995 : La compagnie Käfig, de Saint Priest, est la première à mélanger dans ses spectacles le hip hop, la danse contemporaine et les arts du cirque. En 2000, elle met en place à Oullins une école des arts de la rue.Un véritable rapprochement entre culture et société1977 : La Compagnie Hallet Eghayan est née. Elle collabore avec de nombreux centres culturels de l’agglomération, elle est à l’origine du « Printemps du festival des enfants », du festival « Echappées belles », et a participé aux « Fêtes de la Duchère : art, école et banlieue ». Elle contribue à placer la danse au cœur de la Cité par sa conception de la danse comme facteur de lien social, essayant de toucher un public peu familier des arts contemporains.1978 : La Cité de la Création est fondée par quelques étudiants des Beaux Arts, elle a pour objectif de rendre l’art accessible au plus grand nombre. Elle s’est spécialisée dans la peinture murale et l’on peut admirer beaucoup de ses œuvres dans la ville. Elle a notamment réalisé les 24 fresques murales sur les pignons des immeubles du quartier des États-Unis.1994 : Chaque été, l’Institut Lumière organise des projections gratuites de films très variés en plein air. Tous les mardis soir, ce grand moment de cinéma réunit près de 2000 personnes dans le 8ème arrondissement. Cette initiative a été reprise depuis 1999 dans le 9ème arrondissement.1995 : Le Conseil Régional Rhône-Alpes propose aux lycéens le "chèque culture" : c’est un dispositif d’incitation aux pratiques culturelles en proposant des spectacles ou des livres à des prix spécialement intéressants pour eux.1996 : Premier grand défilé dans le cadre de la Biennale de la Danse. Il est inspiré des carnavals brésiliens et investit l’espace public. Quatre mille participants bénévoles, venus de toute l’agglomération, défilent en dansant, encadrés par des professionnels autour du thème de la Biennale.1997 : Le Ninkasi teste un nouveau concept de lieu culturel. Cette entreprise de production de bière est aussi un pub-restaurant qui accueille des expositions et des concerts et une société de production qui produit le « Festival des Inouies » avec le Transbordeur, le Rail Théâtre, le CCO…1997 : L’Art sur la Place a lieu tous les deux ans pendant la Biennale d’Art Contemporain. Son but est de créer un événement populaire pour faire partager le plaisir de la création à des amateurs.1997 : La Ferme du Vinatier, située dans l'enceinte de l'hôpital psychiatrique, mène une réflexion originale sur l’articulation entre « le monde extérieur » et celui de la « maladie mentale ». En relation avec des structures culturelles extérieures, la Ferme invite des artistes pour des projets ponctuels en lien avec l’hôpital.2002 : Pendant tout l’été, des photos grand format tirées du livre « la Terre vue du ciel » de Yann Arthus Bertrand sont exposées dehors devant la préfecture.2002 : La mairie lance une opération culturelle pour proposer au plus grand nombre « 5 lieux – 5 spectacles » à un tarif très avantageux.