Vous êtes ici :

Education et formation : quels parcours scolaires des habitants ?

Étude

Date : 20/07/2007

Les parcours scolaires des habitants du Grand Lyon
L’objectif final serait de mesurer en quoi les systèmes d’éducation et de formation permettent de développer les savoirs et compétences des habitants de l’agglomération, en partant de la petite enfance, jusqu’à l’université, et même en considérant la formation tout au long de la vie. En l’absence d’indicateurs mobilisables ou en raisonde leur dispersion (notamment sur la formation professionnelle et la formation continue), seuls les parcours scolaires des habitants du Grand Lyon sont abordés ici :

L’accueil des tout petits en structures collectives (crèche ou école maternelle), favorable aux premiers apprentissages particulièrement pour les enfants issus des milieux défavorisés, est-il possible et renforcé ?
Quels sont les parcours scolaires des adolescents du Grand Lyon ? Quelle part de la population accède au second cycle ? Et au niveau du baccalauréat ?
Quelles sont les inégalités qui se manifestent en matière de formation entre les habitants de l’agglomération ?
Combien de jeunes sont détectés avec des difficultés de lecture lors des journées d’appel de préparation à la défense ? Et en parallèle, quelle part de la population a un diplôme de licence (bac+3)
ou plus ? On s’intéresse à ce niveau de formation, car le bac+3 est une étape de formation reconnue au niveau européen, et car l’offre de formation de ce niveau peut être complète à l’échelle d’une agglomération (alors que les bac+5, davantage spécialisés, relèvent d’une organisation de l’offre de formation à l’échelle nationale).Le document donne les résultats cartographiques par commune à partir des indicateurs ci-dessus.
Ce qu’il faut retenir
Une agglomération aux parcours scolaires positifs ...
• L’offre en structures collectives (crèches et écoles maternelles) pour les tout petits semble globalement importante.
• Les chances d’accéder au second cycle de l’Education nationale sont plus élevées dans le Grand Lyon que dans le reste de l’académie de Lyon (Ain, Loire, Rhône).
• 80 % de chances d’accéder de la seconde au baccalauréat général ou technologique.
• 12 % des habitants du Grand Lyon ont une licence ou un diplôme supérieur.
... mais où les inégalités restent présentes
• La socialisation des jeunes enfants semble être possible de manière très inégale selon les communes du Grand Lyon.
• L’origine sociale des élèves est importante dans les parcours scolaires et l’accès en second cycle professionnel est plus important pour les enfants issus des établissements en Réseau d’Éducation
Prioritaire.
• 9,3 % des jeunes participants aux journées d’appel de préparation à la défense dans le Grand Lyon présentent des difficultés de lecture.