Vous êtes ici :

De l’épopée industrielle de l’Est lyonnais au projet urbain du « Carré de Soie »,

Étude

L'invention d’un territoire d’agglomération : Brève histoire d’un retour vers le futur

Elaboré à partir de la consultation et du croisement des sources citées en annexe, ce document  propose la trame d’une « mise en récit » de l’histoire d’un territoire qui a joué un rôle important dans la dynamique économique et sociale de l’agglomération lyonnaise. Un territoire dont on peut dire qu’il est le fruit de l’alliance objective de forces inégales : celles de milliers d’ouvriers venus des quatre coins du monde refaire leur vie en France ; et celle d’une famille de grands capitaines d’industrie qui a imprimé profondément sa marque dans le paysage financier, politique et urbanistique de l’agglomération : la famille Gillet.
Aujourd’hui dénommé « Carré de Soie », ce territoire à cheval sur plusieurs communes fait l’objet d’un grand projet urbain dans le cadre duquel se trouve posée de façon aigüe la question de la mise en valeur des éléments matériels et immatériels qui fondent « l’esprit du lieu ».

Sommaire:
Préambule
Jusqu’au milieu du XIXème siècle : un territoire rural protégé des crues du Rhône, sur la voie du Dauphiné, mais encore à l’écart de la première région industrielle de France.
1852-1880. Avec l’essor de l’industrie chimique à Lyon, les capitaux issus de la « Fabrique » se réorientent, de nouvelles fortunes s’édifient et la Presqu’île est redessinée tandis que des activités polluantes s’installent aux marges de la ville.
1881-1918. La construction du Chemin de Fer de l’Est Lyonnais, du Canal de Jonage et de l’usine hydro-électrique de Cusset servent l’industrie, entraînent l’urbanisation de Villeurbanne et font de l’Est lyonnais un territoire stratégique pour l’agglomération.
1919-1944. Les années viscose. L’implantation d’une usine du groupe Gillet à Vaulx-en-Velin entraîne la création d’un nouveau quartier.
1945-1962. Entre grand patronat et PCF : Vaulx-en-Velin Sud, territoire emblématique de la banlieue ouvrière.
1963-1980. Les années ZUP : l’agglomération lyonnaise monte en puissance et Vaulx-en-Velin s’urbanise pendant que l’industrie textile décline.
1981-1999 Des émeutes urbaines à la Politique de la Ville : Vaulx-en-Velin se dote d’un nouveau centre-ville, tandis qu'au Sud de la commune, le passé industriel devient enjeu de mémoire.
2000-2009. Retour vers le futur : le « Carré de Soie », grand projet d’agglomération. La question patrimoniale s’affirme dans le projet urbain.