Vous êtes ici :

Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon : 300 ans d’histoire.

Étude

Tag(s) :

Date : 01/09/2004

Cette chronologie est issue du document publié par la CCIL en 2002, intitulé “Née il y a 3 siècles, la CCI de Lyon prépare les entreprises au 3ème millénaire”.

Créée par les “pouvoirs publics” pour contribuer au développement économique et à la prospérité de la circonscription, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon représente au plan local les intérêts des entreprises. Depuis près de 3 siècles, la CCI de Lyon est placée au point de convergence des initiatives privées et de l’intérêt général :
- par la composition de son assemblée,
- par les missions de services publics qui lui ont été confiées par la loi.
Son assemblée, constituée par des chefs d’entreprises en activité et élus par leurs pairs, est le lieu d’expression des attentes, des besoins et des volontés des entreprises où s’élaborent, sous l’égide du Président, la politique générale et la stratégie de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon.
En 2002, trois objectifs majeurs sous-tendent la démarche de la CCIL :
- le renouvellement du tissu économique par la création d’entreprises et un nouvel essor pour le commerce,
- l’internationalisation, action indispensable tant pour les entreprises que pour la région lyonnaise dans son ensemble,
- les nouvelles technologies de l’information et de la communication, facteurs de mutation de tous les métiers.
Trois préoccupations guident le choix de ses modes d’actions :
- fortifier la lisibilité de la Chambre,
- reconnaître, structurer, promouvoir les partenariats et les réseaux. Beaucoup ne peut être fait qu’en partenariat ; le développement est aujourd’hui, plus qu’hier, une œuvre partagée ;
- conduire toute cette démarche en ayant le souci permanent d’une économie de moyens, une volonté de fiscalité maîtrisée.

LES GRANDES DATES
1700 Le Prévôt des Marchands de Lyon est chargé de procéder à l'organisation d'une Chambre de Commerce.
20 juillet1702 Le Conseil d'Etat rend l'arrêt fixant le règlement définitif de la Chambre de Commerce de Lyon. Le Roi Louis XIV signe les lettres patentes instituant la Chambre de Commerce. Dix consuls sont élus au suffrage restreint universel.
Leur rôle
Discuter et examiner les mémoires des marchands - négociants "contenant les propositions sur ce qui paraîtrait le plus propre à faciliter et augmenter le commerce, ou les plaintes de ce qui peut être contraire" et les envoyer avec leur avis au Conseil du Commerce du Roi.
1802 La Chambre de Commerce s'installe dans l'actuel Palais du Commerce.
1898 Vote par le Parlement de la Loi organique des Chambres de commerce.
1900 Les Chambres de Commerce deviennent Chambre de Commerce et d'Industrie.
28 juillet1970 Décret de fusion des Chambres de Commerce et d'Industrie de Lyon et de Tarare.
Il y a aujourd'hui 182 Chambres de Commerce et d'Industrie dans l'hexagone et outre-mer.
DES CREATIONS ESSENTIELLES
1856 Création du Musée d’Art et d’Industrie. Il sera scindé plus tard en deux entités :
le Musée Historique des Tissus (1890) et le Musée des Arts Décoratifs (1925).
1872 Création de l'Ecole Supérieure de Commerce de Lyon (ESC Lyon).
1929 L'aéroport de Bron est le premier aéroport français concédé à une Chambre de Commerce.
1959 Création du CLEGE pour répondre au besoin de formation au management général des dirigeants et futurs dirigeants de la région lyonnaise. En 1961, le CLEGE devient le CPA de Lyon, Centre de Perfectionnement aux Affaires, en partenariat avec la CCI de Paris.
1963 Aménagement de 4 parcs d'activités industrielles.
1966 Création du Centre de Formation de Vaise, plus particulièrement destiné au commerce et à la petite et moyenne entreprise.
1970 La Zone d'Enseignement et de Recherche est décidée. En 1978 s'implante le Centre international de Recherche d'Ecully soutenu par la Chambre de Commerce et d'industrie de Lyon, le CNRS et le CEREP (Centre d'Etudes et de Réalisation pour l'Education Permanente).
1971 à 1973 Construction des locaux de l'actuel E.M. LYON (Ecole de Management) à Ecully.
1973 La Chambre lance la première “enquête sur les comportements d’achats des ménages” pour conseiller les commerçants et proposer une politique d'urbanisme commercial.
1974 Création de l’Aderly (Association pour le Développement Economique de la Région Lyonnaise) avec la Communauté Urbaine de Lyon et le G.I.L, (Patronat du Rhône). Le Département du Rhône deviendra le quatrième partenaire en 1989.
1975 Inauguration de l’aéroport de Lyon Satolas en avril après quatre années de travaux.
L'Etat intègre sa gestion dans le cadre de la concession à la Chambre de Commerce et d'industrie de Lyon.
1979 Le Centre d'Information des Entreprises, anciennement CAIE (Centre d'Accueil et d'Information des Entreprises), traite aujourd'hui plus de 130 000 demandes par an. Il apporte une réponse directe et rapide aux questions des entreprises : réglementation, aides financières, partenaires publics et privés...
1984 La Chambre participe à la création d'Eurexpo.
1986 La Chambre de Commerce et d'Industrie de Lyon crée avec la Communauté Urbaine de Lyon, le département du Rhône et le GIL, l'Association Lyon Commerce International qui gère le WTC (World Trade Center) de Lyon, un centre d'affaires pour favoriser l'approche des marchés étrangers.
1988 Elle met en place un Centre Européen d'Entreprises et d’Innovation, Novacité, avec le Conseil Général du Rhône, Le Grand Lyon, les Villes de Lyon, Ecully, Villeurbanne, la Région Rhône-Alpes et les Associations de parrainages Apidara, A2PE, Arpège. Les nouvelles entreprises innovantes peuvent être accueillies dans l'un des trois sites de Novacité. Le nouvel entrepreneur bénéficie de conseils et de formations adaptés à sa situation, de réseaux de partenaires industriels, du parrainage d'entreprises privées, de services partagés de secrétariat et de locaux en convention d'occupation précaire.
1993 La Chambre renforce sa politique de soutien à l'emploi, en participant notamment au lancement du Point A.
1994 En février, sur la base du constat établi par les enquêtes ménages, la CCI de Lyon, la Communauté Urbaine de Lyon, le Conseil Général et la Chambre de Métiers du Rhône, approuvent le Schéma Directeur d'Urbanisme Commercial de l'agglomération lyonnaise (SDUC).
L’Observatoire Départemental d'Equipement Commercial (ODEC), au sein duquel la CCI de Lyon est représentée, élabore des orientations d'urbanisme commercial pour l'ensemble du département.
En mars, création par les Chambres de Commerce et d'Industrie de la région, l'Union Patronale Rhône-Alpes et les Conseillers du Commerce Extérieur, de l’Association CCI International qui propose aux entreprises de Rhône-Alpes une offre coordonnée à l'international, en mettant en particulier les services "commerce extérieur" des 12 CCI en réseau. La promotion de ce programme commun d'actions est faite par la publication "Rhônalpexport".
1997 La CCI de Lyon affirme sa volonté de soutenir la création d'entreprises et s'implique dans le dispositif national, "Entreprendre en France".
Dans le cadre d'Entreprendre en France, un réseau de spécialistes (avocats, experts comptables, notaires, banquiers, assureurs, caisses de retraite, organismes de garantie ... ) vient compléter le suivi généraliste de la Chambre.
Cet appui intervient du démarrage à la troisième (innée d'existence. les porteurs du projet, titulaires d'un "passeport pour entreprendre", bénéficient d'offres préférentielles proposées par les différents partenaires.
Parution en juin des résultats de la 6ème enquête sur les comportements d'achats des ménages.
1998 Le Groupe Ecole Supérieure de Commerce devient E.M. Lyon.
Sa vocation : l'éducation permanente ; répondre aux besoins de formation "tout au long de la vie". Sa spécificité : l'entrepreneuriat.