Vous êtes ici :

Aménager les espaces publics en intégrant les "contraintes d’usage" : le recours aux enquêtes sociologiques et à la concertation sur les projets (1990-2008)

Étude

Date : 30/05/2008

Contexte de la synthèse : Après avoir été créée comme une communauté de moyens il y a 40 ans de cela, sous l’impulsion de l’État, le Grand Lyon constitue aujourd’hui une communauté de projets autonome, reconnue pour son efficacité dans la gestion d’un territoire qui regroupe 57 communes et plus de 1,3 millions d'habitants. Mais l’histoire ne s’arrête jamais : cette collectivité reste en devenir et l’enjeu est désormais de constituer une véritable communauté de destin, inscrite dans le grand bassin de vie de l'agglomération, à savoir le territoire qui, de Saint-Etienne à Ambérieu-en-Bugey, de Vienne à Villefranche-sur-Saône, regroupe plus de 2 millions d'habitants. 2 millions d'habitants rapprochés par les réalités de la vie quotidienne, mais aussi par la nécessité de former une masse critique capable de maintenir la capacité d'innovation et le rang du Grand Lyon dans le contexte de la concurrence internationale du 21e siècle. Pour y parvenir, il s’agit non seulement de partager collectivement des projets, mais aussi de se doter de racines communes.

Résumé : La politique d’aménagement des espaces publics conduite par le Grand Lyon depuis le début des années 1990 repose notamment sur une exceptionnelle attention portée aux usages de l’espace, ainsi qu’aux dimensions sociales, culturelles et patrimoniales des lieux et des quartiers considérés. Les « contraintes d’usage » sont repérées et intégrées dans la programmation au même titre que les contraintes techniques, au travers d’enquêtes sociologiques et de procédures de concertation qui alimentent en continu les processus de conception. Cette pratique est le fruit d’une histoire, dont on retrace ici les grandes lignes.

Sommaire :

1.    La programmation, clef de la qualité des aménagements
2.    Les Minguettes, creuset de la réflexion sur la « valeur d’usage » des espaces publics
3.    Instrumentaliser les savoirs et « cumuler les points de vue »
4.    Une monographie qui tombe à point : la Rue de la République à la loupe
5.    « Espaces d’agglomération », « espaces de proximité », des paradoxes non résolus
6.    Vers la systématisation d’une méthode : des commandes d’études sociologiques préalables à chaque projet
7.    De l’enquête sociologique au projet : résoudre les contradictions d’usage
8.    La concertation, avant, pendant, après…, mais l’évaluation encore en devenir
- ANNEXE : Etudes sociologiques conduites entre 1990 et 2006 sur les espaces publics de l’agglomération lyonnaise.