Vous êtes ici :

Les formes de l'action publique

une de l'étude "les formes de l'action publique"

Étude

Tentative d'élaboration d'un alphabet de l'action publique

L’action publique est au cœur de multiples débats à caractère idéologique (autour de la question de l’assistance, de l’exercice de l’autorité et de la force, des changements de comportement, de la participation citoyenne…) et organisationnel (distribution des rôles entre l’État, les collectivités, les entreprises et le monde civil). L’arbitrage de chaque débat s’incarne dans des formes d’actions particulières.

Cette étude propose une classification en 6 familles des différentes formes d’action publique. Se dégage ainsi une grille d’analyse des politiques publiques, pouvant être mobilisée tant dans une perspective d’évaluation que de prospective. Les collectivités et institutions travaillées par une préoccupation en termes d’image ou d’identité doivent pouvoir tirer profit également de cette classification, tant il est vrai que les citoyens ne sont pas sensibles uniquement au fond de l’action publique, mais aussi à la façon dont celle-ci est mise en œuvre.

Basée sur des échanges avec des professionnels de la Métropole, avec des experts des enjeux de l’action publique et sur les savoirs des auteurs, cette analyse se veut non-exhaustive et comme un levier d’aide à la réflexion. Avec ses 32 formes de l’action publique, cette étude est un prisme pour la compréhension de chaque politique publique.
Date : 22/11/2019

SOMMAIRE :

Le registre de l'autorité

  • Le trésor : collecter et affecter les ressources publiques
  • Le registre : enregistrer le réel
  • Le règlement : déterminer les règles collectives
  • La force : assurer l'application de l'autorité publique

Le registre de la connaissance :

  • L'écoute : recueillir et traiter l'expression des besoins et attentes des citoyens
  • L'expertise : analyser l'action conduite pour l'améliorer
  • L'éthique : se doter d'une capacité réflexive en action
  • La donnée : collecter, structurer et ouvrir les données du territoire

Le registre de la délibération

  • Le symbole : incarner et représenter l'action publique
  • La publicité  diffuser des informations publics à tous
  • La concertation : rassembler les acteurs pour échanger
  • Le vote : légitimer l'action collective par scrutin
  • L'arbitrage : expliciter la décision publique

Le registre de la Providence

  • L'accompagnement : aider et fournir les outils pour transformer sa situation
  • L'intervention : s'interposer ou prémunir les citoyens de l'adversité
  • Le service : offrir de nouvelles facilités
  • La prise en charge : accompagner durablement les publics fragiles
  • Le guichet : assurer une interface personnalisée avec les usagers

Le registre de l'opérateur

  • L'équipement : ouvrir et gérer des lieux pour des activités collectives
  • L'outillage : mettre à disposition des outils pour remplir des missions publiques
  • L'infrastructure : mettre en place et assurer les réseaux communs
  • Le plateforme : créer et animer des espaces numériques d'échanges
  • La maintenance : entretenir les équipements et les infrastructures
  • La subvention : accompagner financièrement les initiatives du territoire

Le registre de la mobilisation

  • L'agrément : autoriser l'exercice d'une activité
  • La certification : attester de certaines caractéristiques
  • Le référentiel : guider les pratiques
  • Le plan : prévoir et organiser l'action collective
  • L'appel : susciter l'intérêt
  • Le contrat : engager réciproquement
  • L'animation : mettre en réseau les acteurs et faciliter les collaborations
  • Le laisser-faire : miser sur l'auto-organisation