Vous êtes ici :

La concertation sur projet comme champ de bataille et processus politique

Étude

Retour sur l'opération d'aménagement de la place Mazagran (Lyon 7e)

Dans la fabrication de la ville, certains dossiers « impactent » fortement leurs protagonistes. La « libération des énergies d’un territoire » peut déborder les « dynamiques de coconstruction » avec des « habitants/citoyens/usagers », pour révéler les conflits. Les visions des élus, des militants, des professionnels ou des citoyens se heurtent alors dans l’âpreté du combat politique.

C’est ce type d’expérience qu’ont partagé la multitude d’acteurs impliqués dans la concertation de la place Mazagran, en 2011. Ce qui ne devait être qu’une étape classique dans une démarche d’aménagement urbain est devenu pour certains une véritable bataille, et pour d’autres une occasion de rencontres, qui ont durablement changé leur approche de la participation à la vie locale.

Agents de la Métropole, habitants, militants associatifs : dans tous les cas, et pour chacun, ce processus de concertation fut un moment fort, dont nous avons voulu conserver l’empreinte.

Une fois les tensions apaisées, il était temps pour la Direction de la Prospective et du Dialogue Public de partager le fruit de ses travaux. Cette étude de Catherine Foret objective ainsi les conditions d’un dialogue certes conflictuel, mais néanmoins riche et fécond.

De par la diversité des enjeux qu’elle a soulevés, cette analyse est à même de nourrir les réflexions de toutes celles et tous ceux impliqués dans la démocratie de proximité.

Sommaire

Préambule : Une bataille... et un processus politique

Quand la dialogue pouvoirs publics/citoyens se fait trop attendre : les raisons de la défiance

  • Une situation déclenchée par le long « désintérêt » ou « l’abandon » des pouvoirs publics
  • Bobo or not bobo ? Un quartier populaire historique, en voie de gentrification
  • Prendre place. Des habitants qui s’approprient les lieux, avec la bénédiction des collectivités
  • Des citoyens qui se sentent légitimes et qui interpellent les pouvoirs locaux

Ouverture : entre espoirs et stupéfactions, la concertation sur projet comme catharsis

  • Succès ou chaos ? Une scène investie, des citoyens mobilisés, la puissance invitante bousculée
  • Les forces en présence : des mondes hétérogènes
  • L’obscur objet du litige

Un dispositif de concertation conséquent, mais « angélique », qui va se heurter au poids des habitudes

  • Une forte ingénierie interne et externe
  • Une démarche qui se veut exemplaire : l’effet « laboratoire »
  • Pas de diagnostic socio-politique partagé
  • Des limites de la « concertation catalogue »
  • Comment faire avec le trop plein d’interlocuteurs ? L’impossible « cadrage » des ateliers de concertation
  • Légitimité par l’action contre « majorité silencieuse » : la représentativité introuvable
  • De l’oral à l’écrit : le problème des validations du travail collectif, ou comment laisser planer les malentendus

Bottom-up ou top-down ? Les contradictions de la maîtrise d'ouvrage

  • Concertation contre empowerment : de la difficulté à reconnaître et cultiver les ressources du territoire
  • Le défi de l’expérimentation : une administration trop complexe et des services techniques sûrs de leur savoir, qui résistent à la culture participative
  • Quel portage politique ? Quand la concertation se heurte à l’empilement des pouvoirs et révèle les divergences internes aux institutions
  • L’illusion du consensus. Ménager les susceptibilités pour calmer le jeu : une tactique à courte vue

Du projet des concepteurs à sa remise en cause : à propos de « l'intelligence des situations »

  • Être « ambitieux », « prospectif »… ou pragmatique ?
  • La question de l’expertise, ou comment passer à côté du symbolique
  • Quand l’innovation méthodologique s’avère contre-productive : un « forum ouvert » où personne ne s’entend
  • Puissance publique contre « République de Mazagran » : le statut du jardin partagé comme nœud du conflit et source de radicalisation
  • Concertation et fragilisation des dynamiques collectives : vers la victoire des francs-tireurs
  • Élargir la scène du débat : une ressource politique. La pétition en ligne, nouvelle arme de la démocratie ?
  • Revenir sur une décision : acquis ou échec de la concertation ?

Tout ça pour ça ? L'aménagement vu par ses acteurs, six mois après la livraison

  • Un aménagement très fréquenté, qui répond aux besoins de « respiration » du quartier
  • Nuisances et problèmes de gestion : la régulation de l’espace public toujours en question
  • La concertation a-t-elle contribué à renchérir le coût de l’aménagement, tout en réduisant son originalité ?
  • Un processus formateur sur la démocratie à l’oeuvre

Questions et leçons pour l'avenir

  • Faut-il encore mener des démarches de concertation sur projets ?
  • Faire avec les citoyens, mais autrement
  • S’éloigner des échéances électorales ?
  • Garantir le processus : de la nécessité d’un portage politique fort
  • Connaître les territoires et « mutualiser l’expertise »
  • Plus de « cadrage » ou plus de « souplesse » ?
  • La participation citoyenne vue comme un travail… ou comme un dialogue avec des minorités agissantes ?
  • Privilégier « l’agir ensemble »
  • Construire la confiance mutuelle : vers la « démocratie continue »

Annexe : Calendrier de la concertation sur le projet Mazagran