Vous êtes ici :

Étudiants salariés : quelles contraintes pour quels effets ?

Extrait de la couverture de l'étude

Étude

Un étudiant sur deux environ travaille tout en poursuivant ses études : 49 % en 2010, 45 %en 2013 et 46 % en 2016 (enquête Conditions de vie, OVE).

Parmi ces activités rémunérées : 30 % sont des stages ou des formations en alternance. Ce pourcentage est relativement stable depuis 2010. Ce chiffre est beaucoup plus élevé dans d’autres pays européens où l’apprentissage et l’enseignement à temps partiel sont beaucoup plus développés (Boisson- Cohen et al., 2017). Les autres activités (70 %) sont extrêmement diverses en termes de durée, de régularité et de lien avec les études (Belghith, 2015).

Le dossier de veille présente ainsi les tendances relatives aux étudiants salariés et pose la question des effets de ce double positionnement.

Tag(s) :

Date : 13/08/2020

Sommaire

 

1. Profils des étudiants salariés
∎  Tendances générales
∎  Emplois du temps des étudiants
∎  Des trajectoires étudiantes très diverses

2. Quels emplois ? Le cumul emploi/études prend des formes variées
∎  L’emploi étudiant est souvent exercé en CDD et à temps partiel et très partiel
∎  Plus de la moitié des emplois exercés par les étudiants ont un lien avec les études suivies

3. Pourquoi travailler ? Le salariat étudiant et leurs ressources
∎  Quelques données sur les ressources des étudiants
∎  La place de l’emploi salarié dans les ressources
∎  L’impact des difficultés financières sur le recours à l’emploi
∎  Travailler ne suffit pas à lever les difficultés financières
∎  Les pièges des petits boulots
∎  Travailler pour expérimenter, affiner un projet professionnel ou se professionnaliser

4. Effets du travail salarié : des risques sur la réussite des études au cas par cas
∎  Travailler –modérément– pourrait jouer favorablement ou être sans effet sur la réussite
∎  Travailler est un atout si et seulement si l’activité concerne un domaine proche de ses études
∎  Les autres facteurs entrant en jeu sur la réussite de l’étudiant salarié
∎  Interruption d’études des étudiants salariés : l’activité n’est pas la seule responsable

5. Effets du travail sur les manières d’étudier
∎  Le travail change la manière d’étudier
∎  Le travail diminue d’abord le temps des loisirs, puis le temps d’étude
∎  Le travail augmente l’absentéisme, l’université s’adapte peu aux étudiants salariés
∎  Une conciliation études-emploi difficile mais qui oblige à mieux s’organiser
∎  Le travail régulier : un frein aux séjours d’études à l’étranger

6. Regard critique des étudiants salariés sur leurs études universitaires
∎  Le travail étudiant ne suffit pas à expliquer la satisfaction / l’insatisfaction vis-à-vis de ses études
∎  Les étudiants salariés doutent davantage de l’utilité des études
∎  Les étudiants salariés estiment l’adaptation de l’université insuffisante

7. Quand l’enseignement supérieur s’adapte aux étudiants salariés
∎  Les aménagements d’emplois du temps : une fausse bonne idée ?
∎  Contraintes temporelles des étudiants salariés, quelles adaptations pédagogiques ?

8. Quand le travail s’adapte à l’étudiant
∎  Pas de contrat de travail spécifique, excepté la possibilité d’un temps très partiel
∎  L’ubérisation de l’emploi étudiant
∎  Le statut national d’étudiant-entrepreneur (SNEE)

9. La santé des étudiants salariés

10. Sources