Vous êtes ici :

Cohésion sociale

Étude

Veille stratégique - synthèse pour les élus

Face aux mutations économiques, à la croissance urbaine, aux tensions sociales, au changement climatique, notre responsabilité collective est d’orienter nos nouveaux moyens d’action vers un futur souhaitable.
Afin de prendre du recul, réfléchir sur les changements à l’œuvre et des espaces de choix qui s’ouvrent, les élus de la Métropole de Lyon ont demandé à la Direction de la Prospective et du Dialogue Public (DPDP) de formaliser des synthèses thématiques et des questionnements issus des travaux qu’elle a pu conduire entre 2015 et 2018.
Il en résulte une collection de sept livrets synthétiques qui interrogent et parfois même bousculent les modèles en place. La posture des rédacteurs, membres du réseau de veille prospective de la Métropole de Lyon, n’est pas prescriptive : c’est même tout le contraire ; pour chaque enseignement, ils ont tenté d’identifier un champ de choix possibles afin de créer les conditions d’une réflexion sur le fond.
Tous les livrets sont rassemblés dans le dossier « Synthèses prospectives 2015-2018 : quels espaces de choix ? »
Date : 05/04/2019

Cohésion sociale : Pourquoi ce sujet se pose ici et maintenant ?

Les clivages qui traversent la société française sont très forts et la défiance envers la sphère politique atteint des sommets : tout est lié. Dans ce cadre , la création de la Métropole peut être vue comme une opportunité de reprendre la main sur ces questions majeures et de sortir de l’impuissance. En effet, l’articulation du développement urbain, économique et social constitue un puissant levier de cohésion sociale. Mais celle-ci se fabrique aussi par le projet de société et par le discours que l’on projette. S’il existe une institution
territoriale pour laquelle formuler un discours grand public sur la cohésion sociale a un sens, n’est-ce pas la Métropole de Lyon ?


SOMMAIRE :

# Les outils de la fabrique du commun sont devenus clivants
# Service(s) (aux) public(s) : d’une logique d’égalité et d’universalité à celle d’équité et d’individualisation
# Le traitement social des inégalités produit de la décohésion sociale
# Le fait métropolitain ne produit pas mécaniquement un sentiment d’appartenance
# Tous unis derrière la tolérance ! oui, mais…
# Les corps intermédiaires laissent place à des collectifs mouvants
# Des élus moins légitimes mais toujours aussi attendus
# Apprendre à devenir citoyen ne passe pas que par l’éducation