Vous êtes ici :

Cahier Millénaire3 n°2 : Analyse socio-culturelle des habitants de l'agglomération lyonnaise (spécificités et évolution par la Cofremca)

Couverture du Cahier Millénaire3 n°2

Étude

Le projet d'agglomération doit se construire pour et avec ses habitants. Mais qui sont-ils ? Qui sont ces quelque 1,5 millions de personnes qui vivent dans la grande agglomération lyonnaise ? Pour répondre à cette question, plusieurs approches complémentaires sont nécessaires.

Une première consiste à travailler sur l'identité, en partant notamment de l'histoire de l'agglomération. Cette approche a été développée dans le « Cahier Millénaire 3 » N°1. Une deuxième façon de procéder consiste à décrire la population et ses activités à l'aide de critères objectifs tels que le sexe, l'âge, le niveau de revenu, la catégorie socioprofessionnelle, etc. Ceci fera l'objet d'un prochain « Cahier Millénaire 3 ». Enfin, et c'est l'objet du présent Cahier,on peut tenter une analyse des attitudes socioculturelles des habitants, en vue à la fois d'étudier :
- ce qui les rapproche ou au contraire les distingue de la population française dans son ensemble,
- comment ils s'inscrivent ou au contraire restent à l'écart des dynamiques générales du changement social.

La Cofremca est spécialiste de ce type de démarche. Dans le cadre de l'élaboration du schéma directeur d'aménagement et d'urbanisme de l'agglomération lyonnaise (Lyon 2010), il lui avait été demandé en 1984 de réaliser cette analyse « socioculturelle » des habitants de l'agglomération lyonnaise. Presque quinze ans plus tard, nous lui avons fait réaliser le même travail, afin de mesurer les évolutions du changement social dans l'agglomération lyonnaise.

La comparaison entre les deux années n'a pu être réalisée que de façon imparfaite, pour les raisons suivantes :
- en 1997, la population analysée n'est plus celle de l'agglomération, mais celle de l'aire urbaine de Lyon, un périmètre plus large qui compte 248 communes,
- en 1997, les courants socioculturels utilisés pour l'analyse ne sont plus tout à fait les mêmes qu'en 1984, car en quinze ans la société a changé.

Le résultat du travail est cependant très enrichissant

Tag(s) :

Date : 15/02/1998

Sommaire :

 

Introduction méthodologique

  • La construction d'une maquette socio-culturelle territoriale
  •  La construction des cartes socio-culturelles et leur méthode de lecture

Les tendances lourdes du changement en France et en Europe occidentale

  • Autonomie
  • Vitalité
  • Besoin de sens
  • Tissu social organique
  • Ouverture à la complexité et aux systèmes

Maquette socio-culturelle des habitants de l'aire urbaine lyonnaise

  • Composition socio-démographique de la population de l'aire
  • Le profil d'ensemble des habitants de l'aire
  • Les hommes et les femmes dans l'aire
  • Les classes d'âge dans l'aire
  • Les catégories socio-professionnelles
  • Grandes et petites communes

Quelques constats pour introduire une réflexion prospective sur l'aire urbaine lyonnaise

Annexe: Rapide description de la signification des courants composants la carte socio-culturelle