Vous êtes ici :

Anticiper les besoins de compétences de l’économie lyonnaise

Couverture du document Anticiper les besoins des compétences de l'économie lyonnaise

Étude

Dans un contexte de développement de l’offre d’enseignement supérieur privée sur son territoire, la Métropole de Lyon souhaite mettre en regard la question de l’offre de formation avec celle des besoins de compétences de l’économie lyonnaise, aussi bien du point de vue des entreprises que des actifs. Pour éclairer cette question des compétences, cette note de veille propose trois éléments de cadrage à partir de différentes ressources documentaires :
Quelle place donnée au développement des compétences dans l’agenda politique national ces dernières années ?
En quoi la question de l’anticipation des besoins de compétences de l’économie lyonnaise peut-elle constituer un enjeu pour la Métropole de Lyon ?
Quels sont les principaux acteurs ressource en matière d’analyse et d’anticipation des compétences ?

Découvrez l'étude complète en téléchargement, et son essentiel sur cette page.
Date : 29/03/2021

L’essentiel

 

Dans un contexte de développement de l’offre d’enseignement supérieur privée sur son territoire, la Métropole de Lyon a souhaité mettre en regard la question de l’offre de formation avec celle des besoins de compétences de l’économie lyonnaise.

 

Principaux enseignements

 

L’ambition politique en faveur du développement des compétences est réaffirmée au niveau national, à travers : le « Plan d’Investissement dans les Compétences » (PIC) et la Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel adoptés en 2018. Ces réformes oscillent entre :

  • Consolidation : réaffirmation des objectifs de sécurisation des parcours professionnels par un meilleur accès à la formation continu pour les personnes fragiles sur le marché de l’emploi, consolidation du Compte Personnel Formation, du Conseil en Évolution Professionnel, etc. ;
  • Ambition : affirmation politique autour des compétences comme « bien commun » et « levier d’émancipation » ;
  • Inachèvement : le caractère stratégique du développement des compétences pour la compétitivité du pays ne fait pas l’objet de mesures spécifiques et le rôle des entreprises en tant que lieu d’acquisition des compétences n’est pas explicité.

Le Pacte régional d’investissement dans les compétences Auvergne Rhône-Alpes (dont le Conseil Régional s’est désengagé) prévoit le renforcement de la capacité à recueillir et analyser en continu les besoins de compétences des entreprises.

 

Questions prospectives

 

  • Dans un contexte où la politique publique en faveur du développement des compétences tend à se focaliser sur la consolidation du bagage des actifs précaires et éloignés de l’emploi et sur la réponse aux difficultés de recrutement de court terme des entreprises, comment faire des compétences une dimension à part entière de la politique de compétitivité et d’attractivité du pays ?
  • De quel recul dispose-t-on concernant la pertinence et l’utilité des études prospectives des compétences réalisées au national et régional par rapport aux besoins des acteurs économiques ?
  • Quelles sont les spécificités, forces et faiblesses des entreprises françaises en matière de gestion des compétences par rapport à leur concurrentes européennes, américaines ou encore japonaises ?

 

Enjeux pour la Métropole

 

Si les acteurs et dispositifs dédiés à l’analyse des besoins de compétences peuvent sembler relativement étoffés aux niveaux national et régional, investir davantage l’enjeu des compétences peut présenter cependant un intérêt stratégique pour la Métropole de Lyon.

  • Parce que la question des compétences rejoint certaines priorités stratégiques de la Métropole de Lyon :
    • Un enjeu de compétitivité, d’attractivité et de performance économiques ;
    • Un enjeu d’accompagnement des mutations économiques et des transitions professionnelles au sein du marché du travail lyonnais ;
  • Parce que les travaux d’analyse des besoins de compétences engagés à l’échelle nationale, régionale ou locale peuvent sembler insuffisants pour éclairer les besoins spécifiques du territoire lyonnais :
    • Des travaux couvrant imparfaitement les secteurs structurants de l’économie lyonnaise ;
    • Des travaux n’offrant pas toujours un éclairage qualitatif et prospectif.
  • Parce que les actions d’anticipation et de développement des compétences engagées par acteurs de la région lyonnaise apparaissent difficile à évaluer :
    • Un constat général : les entreprises s’impliquent peu dans la gestion des compétences de leurs collaborateurs ;
    • La Région dessaisie du pilotage de la politique d’apprentissage au profit des branches professionnelles et non impliquée dans le Pacte régional d’investissement dans les compétences ;
    • L’implication des acteurs lyonnais de la formation (initiale et continue) et du service public de l’emploi dans les instances et démarches dédiées à l’anticipation et au développement des compétences apparaissent incertaines.

 

Méthodologie

 

L’élaboration de cette étude sur le contexte, les enjeux et les acteurs de l’anticipation des besoins de compétences s’est appuyée une recherche documentaire et web sur les réformes nationales récentes en matière de développement des compétences et sur les acteurs publics et parapublics en charge de la conduite d’études d’anticipation des besoins de compétences.