Vous êtes ici :

Ages de la vie

Étude

Veille stratégique - synthèse pour les élus

Face aux mutations économiques, à la croissance urbaine, aux tensions sociales, au changement climatique, notre responsabilité collective est d’orienter nos nouveaux moyens d’action vers un futur souhaitable.
Afin de prendre du recul, réfléchir sur les changements à l’œuvre et des espaces de choix qui s’ouvrent, les élus de la Métropole de Lyon ont demandé à la Direction de la Prospective et du Dialogue Public (DPDP) de formaliser des synthèses thématiques et des questionnements issus des travaux qu’elle a pu conduire entre 2015 et 2018.
Il en résulte une collection de sept livrets synthétiques qui interrogent et parfois même bousculent les modèles en place. La posture des rédacteurs, membres du réseau de veille prospective de la Métropole de Lyon, n’est pas prescriptive : c’est même tout le contraire ; pour chaque enseignement, ils ont tenté d’identifier un champ de choix possibles afin de créer les conditions d’une réflexion sur le fond.
Tous les livrets sont rassemblés dans le dossier « Synthèses prospectives 2015-2018 : quels espaces de choix ? »
Date : 05/04/2019

Ages de la vie : Pourquoi ce sujet se pose ici et maintenant ?

La Métropole met en oeuvre des politiques en direction de publics cibles, dont certains se définissent par des tranches d’âges. Se pencher sur les âges de la vie semble doublement fécond aujourd’hui. Le besoin de relations intergénérationnelles et d’engagements civiques qui s’exprime chez les anciens comme chez les jeunes peut constituer un levier de mise en mouvement de notre société. Ensuite, le raisonnement par classes d’âges et ses limites peuvent utilement aider la Métropole à penser son rapport aux publics : lecture générationnelle vs entrées thématiques (isolement/vie associative ; dépendance/habitat…) ? Politique ciblée vs politique universelle. Etc.


SOMMAIRE :

# À tous les âges de la vie, une même aspiration à l’autonomie
# Les personnes âgées n'existent pas !
# La dépendance : une réalité individuelle et collective mal anticipée
# Les aidants : un appui indispensable... en voie de raréfaction
# Les étudiants ne sont pas des inactifs
# La vie étudiante dans la métropole : deux géographies mal superposées
# Une jeunesse plus engagée, mais moins écoutée