Vous êtes ici :

La « famille associative » du handicap à Lyon : Comment elle se structure, quel est son répertoire d’actions ?

< Retour au sommaire du dossier

Étude

Les associations qui agissent dans le champ du handicap sont nombreuses, mais il apparaît très vite qu’au-delà d’un socle de revendications générales qui en fait une famille, de multiples facteurs les amènent à se différencier, selon qu’elles gèrent ou non des établissements et services, selon le public qu’elles accompagnent ou représentent (handicap physique, auditif, visuel, mental, psychique) et à l’intérieur même de ces cinq champs, en fonction de la manière dont le handicap s’est inscrit dans l’histoire de la personne (sourds de naissance et devenus sourds revendiquent par exemple des identités et des besoins en partie distincts). Il faut donc écouter les associations pour saisir les convergences et divergences fines, autour de la question de l’autonomie (des associations représentent plutôt des personnes accompagnées, d’autres des handicapés autonomes), autour de la militance, de l’indépendance envers les autorités, etc.

Tag(s) :

Date : 31/12/2010

Le répertoire d’actions associatif à l’égard des autorités découle de ces identités : il est fonction de leurs positionnements, de leurs objectifs, selon qu’elles assurent la gestion d’établissements, une expertise, le contrôle de l’application des réglementations, la représentation d’un public et la défense de ses droits… Les associations gestionnaires placent ainsi leur action dans des postures conciliatrices et partenariales avec les autorités, alors que les non gestionnaires sont davantage dans des postures critiques, n’hésitant pas à utiliser les médias voire même des tribunaux pour faire respecter l’application du droit.


SOMMAIRE :

1. UNE STRUCTURATION DU CHAMP ASSOCIATIF QUI DÉCOULE DE L’HISTOIRE
2. LES GRANDES CARACTÉRISTIQUES DES ASSOCIATIONS À LYON  
3. CONVERGENCES ET DIFFÉRENCIATIONS   
4. LE RÉPERTOIRE D’ACTIONS DES ASSOCIATIONS, FACE AUX POUVOIRS PUBLICS
Annexe 1 : Associations rencontrées   
Annexe 2 : Guide d’entretien