Numérique et hybride

< Retour au sommaire du dossier

Article

Les technologies de l’information et de la communication suscitent à la fois l’enthousiasme et l’inquiétude. D’aucuns craignent en effet que le numérique ne se substitue aux moyens de communication existants, alors qu’il existe pourtant une complémentarité entre ces éléments. En effet, tout lieu physique possède désormais une « ombre informationnelle » : il est possible d’ajouter des amis, mais aussi des lieux à son réseau sur Facebook. Les outils de géo-localisation, les jeux vidéo font apparaître de nouvelles représentations de l’espace.

Sans infrastructures de télécommunication, il n’y aurait pas de téléphone mobile, d’internet ou de GPS. Le monde supposément virtuel que l’on fantasme aujourd’hui a donc une existence bien réelle : les nouvelles technologies s’appuient sur des installations électriques, des antennes, des réseaux câblés.

Les problématiques d’infrastructure et de traitement de l’information ont des implications bien réelles : les dysfonctionnements d’un réseau de
communication peuvent amener un système de géo-localisation à orienter les usagers dans une mauvaise direction. Pour autant, les technologies numériques s’affirment comme un outil appréciable pour imaginer la ville du futur.

Tag(s) :

Date : 19/04/2012