La valeur du trottoir

< Retour au sommaire du dossier

Couverture du document La valeur du trottoir

Étude

Analyse d’une nouvelle économie de la rue, à l’heure des transitions numérique et écologique

Alors que la dernière décennie a été marquée par une multiplication des services privés et des initiatives de mobilité, quelles sont les évolutions en termes de mobilité qui vont s’expérimenter dans la « rue de demain » et modifier le cadre de l'espace public. À travers 4 cahiers sur les aménagements des villes, la cohabitation des usages, l'économie de la rue et les questions sur les mobilités, découvrez comment cet espace doit être régulé.

Et si le croisement des points de vue nous permettait de mieux comprendre ce qui est en jeu autour de la valeur économique de l’espace public et des rues ? En analysant les stratégies de quinze opérateurs, replacées dans la double transition numérique et écologique, ce cahier 3 révèle la valeur stratégique d’un trottoir de plus en plus encombré, ainsi que les implications pour les collectivités.

Sommaire 

Introduction - Une entrée par l’analyse stratégique des opérateurs de/dans la rue

1. Un constat - Le foisonnement des opérateurs de/dans la rue : illustration en quinze portraits
1.1. Engie Solutions, ou lorsque la rue est gérée par des « hyperviseurs »
1.2. Colas, ou lorsque l’infrastructure devient dynamique
1.3. « La Ruche qui dit Oui », ou lorsque les nouveaux modes d’alimentation impactent les rues
1.4. Uber, ou quand les plateformes qui opèrent dans la rue veulent devenir des « super-apps »
1.5. Tier, ou lorsque les plateformes mettent l’empreinte carbone au coeur de leur proposition de valeur
1.6. Google Maps et Open Street Map, ou lorsque le pouvoir est dans la carte
1.7. Zenpark, ou lorsque le modèle « airbnb » s’applique aux parkings
1.8. MonkeyParking, ou lorsque chaque sous-utilisation de la rue est repérée
1.9. Plume Labs, ou lorsque la mesure est distribuée
1.10. Providif, ou quand les boîtes (à lettres, à légumes, à vélos, à ballons, etc.) se multiplient dans les rues
1.11. Lulu dans ma rue, ou lorsque le concierge se trouve dans la rue et non plus dans l’immeuble
1.12. Les Alchimistes, ou lorsque le traitement des déchets devient distribué et « cool »
1.13. BRO, ou lorsqu’il faut rafraîchir les citadins des rues comme les légumes
1.14. On Running, ou quand les piétons auront des chaussures sur abonnement
1.15. Tranzito, ou lorsque le smartphone est dans la rue, pas dans la poche=

2. Des tendances - Transitions écologique et numérique, multi-couches, usager-centrique et écosystémique : la rue évolue avec ses opérateurs
2.1. Un foisonnement d’ opérateurs de/dans la rue lié aux transitions écologique et numérique
2.2. Un foisonnement d’opérateurs qui invite à distinguer trois couches de la rue
2.3. Des opérateurs dont le positionnement est de plus en plus usager-centrique
2.4. Des opérateurs de plus en plus inscrits dans des logiques écosystémiques

3. Un signal fort – Zoom sur les opérateurs du « curb management », ou lorsque la rue devient rare
3.1. « Curb management » : définition et état des lieux
3.2. Les opérateurs du curb management
3.3. Curb management : une pratique en voie de structuration
3.4. Ce que le curb management nous dit sur la rue de demain
3.5. Enjeux prospectifs

4. Une projection – La rue, un secteur en voie de disruption ?
4.1. Quatre facteurs de disruption du fonctionnement des rues
4.2. Vers des rues gérées en délégation de service public ?
4.3. Vers des rues en pure gestion privée ?
4.4. Rues de demain : gratuites ou payantes ?

Conclusion