Culture et mixité sociale

< Retour au sommaire du dossier

Chef d'orchestre et Directrice Musicale de Divertimento - Chef d'orchestre principal de l'Orchestre Symphonique National d'Algérie

Interview de Zahia ZIOUANI

<< La culture est une fabuleuse opportunité de développement personnel qui permet de s'ouvrir sur divers univers, de s'autoriser des ambitions >>.

Interview réalisée dans le cadre de la démarche Grand Lyon Vision Solidaire. 

Zahia Ziouani est l’une des rares femmes chefs d’orchestre en France. Née en 1978 de parents non musiciens mais mélomanes, elle a dû se battre très tôt contre une accumulation de préjugés : femme, elle choisit un métier d’homme ; jeune, elle l’est toujours trop pour le métier de chef d’orchestre ; fille d’immigrés algériens, elle se heurte aux idées réductrices; et elle propose de la musique classique en banlieue ! Depuis ses débuts, à l’âge de huit ans au conservatoire de Pantin, jusqu’à aujourd’hui où elle dirige son propre ensemble, l’Orchestre symphonique Divertimento, composé de 80 musiciens, le chemin a été parsemé d’embûches. Mais la jeune femme a bénéficié du soutien de professeurs éclairés, et rien n’a entamé sa détermination. L’ancienne élève du très grand chef d’orchestre roumain Sergiù Celibidache se produit actuellement aussi bien à la Cité de la Musique ou à l’Olympia qu’en banlieue parisienne, à Tremblay-en-France ou à Villiers-le-Bel. Elle est aussi directrice du conservatoire de Stains où elle centre son enseignement sur la pratique d’ensemble et d’orchestre. Chef d’orchestre principal de l’Orchestre symphonique national d’Algérie, elle se produit également dans de nombreux pays. Très sensible aux problématiques d’accès à la culture de tous, Zahia Ziouani se consacre à des projets ambitieux permettant de sensibiliser le public à la promotion de la musique symphonique.

Présentation issue de la quatrième de couverture du livre autobiographique de Zahia Ziouani La chef d'orchestre - A.Carrière, octobre 2010.