Vous êtes ici :

« Ma famille, c’est Internet » : Les ados, les écrans et les liens

< Retour au sommaire du dossier

Illustration représentant des individus liés les uns aux autre pas des lignes en pointillés

Texte

L’usage des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) est devenu aujourd’hui pour les jeunes aussi naturel que celui du téléphone ou de la télévision.

La principale conséquence en est que leurs liens sociaux ne passent plus seulement par leur famille et leurs camarades scolaires mais aussi par tous les interlocuteurs qu’ils peuvent rencontrer sur le Web.

Les sites qui proposent de mettre en contact et de rassembler ceux qui partagent les mêmes centres d’intérêt ou les mêmes préoccupations connaissent un succès considérable auprès des lycéens et des étudiants.

Tag(s) :

Date : 01/11/2007

Aux Etats-Unis, plus de la moitié des 12-17 ans sont utilisateurs d’un site communautaire du type MySpace. En France, les messageries instantanées, du type MSN, attirent 35% des internautes, des adolescents pour la plupart. Quant aux blogs personnels, la majorité sont tenus par des collégiens et des lycéens.

L’ensemble de ces nouvelles pratiques dessine évidemment de nouvelles manières d’être ensemble et la famille est le premier domaine touché. Mais elles sont également inséparables de nouvelles manières de se percevoir soi-même, de percevoir les autres, de penser la présence et l’absence, le corps, le désir, l’autre, et même le réel. Ce sont ces différents aspects que nous allons successivement envisager.

 

Sommaire : 

I. L’image de soi : le miroir des métamorphoses

1. Grandir autrement : le stade des écrans
2. Jouer avec son image : les avatars et les blogs
3. Le désir d’extimité : être remarqué plutôt qu’aimé
4. Vertus et dangers de l’outrance

II. Spectateur et acteur des nouvelles images

1. Une évolution de plus en plus précoce vers l’extrême
2. Fabriquer ses propres images : Happy slapping et Machinima
3. Bandes et communautés
4. L’attachement aux marques

III. « Ma famille, c’est Internet »

1. Les familles virtuelles
2. Les nouveaux maîtres virtuels
3. Les rituels virtuels

IV. « Vrai si je veux »

1. Rien n’est vrai, rien n’est faux, tout est cadré
2. Vrai ou faux, c’est moi qui décide