Vous êtes ici :

Cinéma, jeux vidéo, audiovisuel, media

< Retour au sommaire du dossier

Pictogramme "play"

Étude

L’emblème envisagé ici n’est pas un secteur constitué, mais une possible association de secteurs ayant en commun de relever de « l’image animée ». Dans l’immédiat, il s’agit du cinéma et des jeux vidéo, secteurs auxquels pourraient s’adjoindre les arts plastiques, voire l’audiovisuel et les médias. Une des difficultés majeures posées par cet emblème est donc de ne pas correspondre à un découpage classique et d’associer des secteurs qui, traditionnellement, sont envisagés séparément.

L’emblème est hétérogène : ses acteurs viennent d’horizons variés, les logiques d’action sont différentes, il n’y a pas de sectorisation publique, les domaines eux-mêmes reposent sur des définitions ne faisant pas consensus.

Tag(s) :

Date : 01/02/2005

Sommaire : 

 

Que pourrait être un emblème autour de l’image animée ?

Images animées : quelles tendances, quelles perspectives ?
■ Le cinéma à Lyon : une réalité fortement marquée par l’événementiel
■ Cinéma et événementiel
■ Un cinéma accessible à l’expérience pratique
■ Lyon, terre natale du cinéma : une revendication en émergence
■ Le jeu vidéo : le mouvement perpétuel
■ Images et arts vivants

Quelles problématiques envisager pour développer le cinéma et les jeux vidéo dans le cadre de Lyon 2020 ?
■ Affiner le repérage et la définition d’un découpage sectoriel associant cinéma et jeux vidéo et, plus largement, « image animée »
■ Comment structurer la filière cinéma ?
■ Comment faire reconnaître à l’international la paternité lyonnaise du cinéma ?
■ Comment les jeux vidéo peuvent-ils participer au renouveau du cinéma ?
■ Mieux cerner l’état du secteur des jeux vidéos. Quelle est la situation exacte du secteur des jeux ? Un plan d
■ Est-il possible d’associer les plasticiens et le Musée d’art contemporain à cette démarche