Education et démocratie

< Retour au sommaire du dossier

Illustration représentant un visage d'un personne diplômée (chapeau) et un visage où le cerveau est mis en valeur

Étude

Progressivement et avec la constitution « d’une société des individus », la mission principale de l’Ecole de former des citoyens éclairés s’est déplacée vers une réponse aux attentes individuelles de formation d’autant plus exigeantes dans un contexte d’insertion sociale et professionnelle difficiles. Aujourd’hui, toute question collective est d’abord visitée sous le prisme de l’individu ou des intérêts particuliers au détriment de l’intérêt général et de la cohésion du vivre ensemble.

Dans un tel contexte, l’enjeu d’éducation pour réinvestir une dimension collective apparaît essentiel. Comment former les citoyens de demain pour favoriser l’exercice démocratique contre des formes de repli ou l’apparition de régimes politiques plus totalitaires ? Quels savoirs et compétences sont en jeu ? Comment faciliter la compréhension du monde dans lequel on vit, l’apprentissage à la prise de parole et l’expérience du vivre ensemble ?

Tag(s) :

Date : 01/05/2007

Sommaire : 

 

Introduction

I. Pourquoi, aujourd’hui, l’éducation est-elle un enjeu majeur pour la démocratie ?
● De profondes mutations qui interrogent le lien social et le vivre ensemble
● L’école : un analyseur privilégié
● L’école de la république : la référence
● Des transformations qui bouleversent l’ensemble de cadres collectifs de la société
● L’actuel enjeu d’éducation pour la démocratie

II. Quelle éducation pour permettre l’exercice démocratique ?
● Les savoirs fondamentaux et les principaux mécanismes qui régissent le monde dans lequel on vit
● Le « parlé démocratique » : un impératif pour mettre en œuvre la démocratie
● Le vivre ensemble, une priorité pour la démocratie

Conclusion