Vous êtes ici :

La crise du coronavirus va-t-elle renforcer le sentiment d’injustice ?

< Retour au sommaire du dossier

Étude

Inégalités face aux conditions de confinement, à la continuité pédagogiques, à l’exposition au virus : les sentiments d’injustices peuvent-ils sortir renforcés de la crise ?

L’année 2019 a été marquée en France par le mouvement social et politique des « Gilets jaunes », que beaucoup d’observateurs ont interprété comme le signe d’une montée en puissance du sentiment d’injustice au sein de la population française. Constatant la multiplication des signes d’insatisfaction qui se manifestent par ailleurs dans l’espace public, la Métropole de Lyon s’est interrogée au cours des derniers mois sur les tenants et les aboutissants de ce phénomène complexe qu’est la formation du sentiment d’injustice.

Brutalement relégué au second plan par l’arrivée du coronavirus et la situation d’urgence sanitaire qui en a découlé, le sentiment d’injustice symbolisé par les Gilets jaunes n’a pas pour autant disparu en 2020.
Plusieurs signes laissent même penser que le virus pourrait aggraver la situation. Qu’en est-il ?

Dans cet article, nous proposons une relecture de plusieurs travaux publiés sur Millénaire 3 à l’aune des enjeux soulevés par la crise sanitaire. Nous reviendrons rapidement sur les mécanismes susceptibles d’expliquer la montée du sentiment d’injustice dans la population française au cours des dernières années. Nous verrons en particulier que ce sentiment s’explique à la fois par des raisons objectives, comme par exemple des cumuls d’inégalités, mais aussi par des raisons plus subjectives, qui ont à voir avec la manière dont on considère les inégalités comme étant plus ou moins légitimes.

À partir de ce constat, les travaux précédents sur les sentiments d’injustice proposent des manières intéressantes d’analyser les conséquences de la crise sanitaire : si la crise a révélé des inégalités tout au long du confinement et après, elle met en exergue la différence d’intensité du choc vécu et les situations de cumul d’inégalités qui peuvent alimenter les sentiments d’injustice. Mais par la même occasion, on constate aussi qu’il pourrait y avoir un changement du regard que nous portons sur les inégalités, qui pourrait impacter notre tolérance à leur égard.

Tag(s) :

Date : 01/09/2020

Sommaire :

  • La montée du sentiment d’injustice en France, un mécanisme complexe

a) Une société de plus en plus éclatée

b) Des inégalités réelles et de leur perception

  • En quoi la crise du coronavirus modifie-t-elle les inégalités ?

a) Avec la crise, de nouvelles inégalités

b) Le risque du cumul des inégalités

  • Crise du coronavirus : quelle influence sur notre tolérance aux inégalités ?

a) Hiérarchie économique et sociale : où sont les premiers de cordée ?

b) L’égalité des chances mise à mal par le virus ?

  • Trouver le juste équilibre : entre raisons d’espérer et inquiétudes légitimes