Vous êtes ici :

Vers une ville numérique inclusive ?

Article

Intervention de Stéphanie Lucien Brun à la journée CITIC du 19 avril 2011

Tag(s) :

Date : 15/10/2010

Quelle identité numérique ?
L’identité numérique d’une ville se construit avec ses habitants. Cela implique une reconnaissance de leur rôle, ainsi qu’un accompagnement dans la façon dont ils vont contribuer aux interconnexions qui vont redéfi nir les différents espaces urbains. A travers les projets développés, nous constatons de nouvelles formes de sociabilité et de nouvelles formes d’occupations de l’espace. Ces évolutions impliquent des capacités d’adaptation importantes chez les individus. Ces dernières ne sont pas uniformément réparties. Elles concernent en premier lieu les capacités technologiques et cognitives, nous renvoyant aux questions d’éducation et de formation.
La capacité à se construire en tant qu’individu est en prise avec les enjeux du collectif et ce qui se construit sur ces nouveaux espaces. Cette adaptation doit être accompagnée pour que chacun trouve sa place, même si la tentation peut être forte de se laisser porter par des logiques de consommation de services, d’applications ou de contenus. Si nous n’investissons pas suffisamment dans des démarches de participation et de mutualisation, voire de co-construction, nous risquons de laisser de côté une partie non négligeable des habitants de la ville. Nous pouvons parler des digital natives. Mais je pense à toutes les personnes en marge de pratiques numériques de base, qu’elles soient âgées, en situation de handicap ou en proie à la précarité.

Je pose donc cette question : est-il effectivement possible de construire une ville numérique inclusive ? Si oui, comment allons-nous pouvoir la mettre en oeuvre ? Sans être rabat-joie, je voudrais donner quelques chiffres de base. Au-delà d’une accélération très importante des connexions via les outils numériques, 66 % des personnes utilisent Internet. Par conséquent, 34 % ne l’utilisent pas. Certes, les chiffres de l’utilisation des mobiles changent la donne.