Vous êtes ici :

Sommes-nous notre cerveau ?

© R.

Étude

Date : 01/04/2006

Les neurosciences sont une discipline pleinement constituée et, même si beaucoup de questions sont encore en suspens, elles ont su, avec l’aide des sciences cognitives, apporter un certain nombre de réponses quant au fonctionnement du cerveau. Les nouveaux outils d’observations ont permis de voir in vivo ce qui se passe lorsque nous pensons, parlons, prions, achetons, etc.
Pour autant, le cerveau reste un organe mystérieux, support de visions fantasmées. A l’évidence, il n’est pas un organe comme les autres, au moins sur le plan symbolique, et  suscite de nombreuses interrogations. Aussi, si l’ensemble des nouvelles connaissances a évidemment un impact sur les thérapeutiques en cours d’élaboration pour traiter les pathologies cérébrales (schizophrénie, épilepsie, etc.), quelle est leur incidence sur l’idée que l’on se fait de ce qu’est l’homme ? Peut-on révolutionner la vision de l’organe sans celle de l’homme ?
Les nouveaux savoirs issus des neurosciences bouleversent-ils la conception de ce que nous sommes ? Quelle réception les Sciences de l’homme et de la société ont-elles réservée à ces nouveaux savoirs ? L’éthique s’en trouve-t-elle ré-interrogée ? 

Cette synthèse se décline de la façon suivante :

- Interview de Jean-Jacques Wunenburger
- La révolution des neurosciences… humaines