Vous êtes ici :

Le " ressentiment colonial" dans la France de l'après-Charlie : un héritage non soldé ?

Étude

photographie du débat intellectuel en France

Apparue sur le devant de la scène suite aux émeutes dans les banlieues de 2005, le " ressentiment postcolonial " s'est réimposé suite aux attentats terroristes qui ont frappé la France en 2015 et 2016. Cette revue de presse se veut une synthèse qui vise à rendre compte du débat intellectuel " sensible" autour de cette question depuis l'attentat perpétré dans les bureaux du journal Charlie Hebdo.

Cette revue de presse qui fait apparaître le caractère tranché des prises de position sur le sujet, revient d'abord sur la politisation très française des études coloniales. Puis elle examine comment les auteurs qui prennent la parole sur ce sujet réactivent la référence à un " ressentiment (post)colonial, dans le nouveau contexte de la France de l'après-Charlie marqué par l'intégrisme musulman et le durcissement de la laïcité.
Date : 20/12/2016