Vous êtes ici :

En passant par le centre : la rue de la République à Lyon

Étude

Date : 01/01/1990
Une rue pour tous. Au plus fort des débats sur la "dégradation" de la rue de la République, à la fin des années 1980, une recherche analysant finement les pratiques des usagers mettait en évidence l'importance de cet espace public d'agglomération comme lieu "d'initiation au mode de vie urbain", notamment pour les jeunes de la périphérie.

Sommaire

INTRODUCTION p. 5
CHAPITRE I : DE LA FLÂNERIE... p. 9
I. Qui va là... ? Essai de caractérisation du public de la rue p. 9
1. Disponibilité p. 9
2. Extériorité p. 11
3. Diversité p. 13
II. Pourquoi faire...? La pluri-fonctionnalité et ses à-côtés p. 15
1. Acheter, manger, s'informer, travailler... p. 15
2. Flâner : "Se promener sans hâte, au hasard, en
s'abandonnant à l'impression et au spectacle du moment" p. 16
3. Passer : "Etre momentanément (à tel endroit), en mouvement" p. 18
III. La rue spectacle p. 19
1. Décor p. 19
2. Scénographie p. 21
IV. La rue expérience p. 22
1. Anonymat p. 23
2. Masques p. 25
3. Rituels p. 26
4. Risques p. 27
5. Socialisation p. 28
V. La rue symbole p. 30
1. Mémoires en continu p. 30
2. Valeurs accumulées p. 32
CHAPITRE II : L’ENVERS DU DECOR ORDINAIRE DES JEUNES DE LA BANLIEUE  p. 35
I. Rue de la République : les jeunes de la périphérie contribuent à créer une centralité d’agglomération p.. 35
II. Quand les jeunes de la banlieue régulent leur pratique de l’espace public p.. 38
III. Rue de la République : un espace d’initiation au mode de vie urbain p.. 40
IV. Un territoire hors de l’ordinaire p. 42
CONCLUSION p. 46
BIBLIOGRAPHIE p. 53
ANNEXES